/// HellFest Open Air 2013 - Dimanche

Clisson, Loire Atlantique (23/06/2013)

Publié le 26/06/2013 par Mindkiller

Dernière ligne droite. Dernière journée de HellFest. Et pas des moindres. Pléthores de groupes à voir, même si les deux jours les plus intenses sont passés pour moi.
Cela ne m'empêche pas de me lever tôt pour aller voir à 11h le groupe HAEMORRAGE. Une amie fan de grind veut les voir et du coup je me dis que ça peut être de bons moments de découverte que de rester avec elle sur la scène death / grind. Ce groupe arrive donc sur scène et nous livre une musique sympa quoi qu'un peu convenu. Ça envoie du lourd mais parfois pas vraiment carré. La guitariste n'est pas toujours dans le ton sur ses soli ce qui fait que certaines choses sonnent faux. Cependant l'ambiance est au rendez vous et le chanteur est vraiment une bête de scène. Il assure le show en ramenant moult accessoires qui à la fois sont fun mais donnent dans le cliché du grind. Quand arrive SVART CROWN on décide elle et moi de boire l'apéro, un petit rosé pamplemousse fait du bien et fait oublier la grisaille et la pluie tombante. Le groupe nous livre un show sympa mais auquel j'assiste de loin. En effet, ce sont plus les KRISIUN que nous attendons. Et encore une fois une belle claque. Le groupe délivre une énergie et une technique impressionnante. Seul bémol : la batterie est repiquée avec trop basse, en particulier sur la grosse caisse, ce qui fait que le son est écrasant et à la limite du supportable dans les premiers rangs. Toutefois, après m'être éloigné je profite d'un show vraiment sympa et où l'ambiance est au rendez vous.
Il est quasi 13h quand arrive le premier groupe que j'attends fermement de la journée. INQUISITION. Ce groupe composé d'un chanteur / guitariste et d'un batteur nous fait totalement oublier qu'ils ne sont que deux sur scène et délivre un black metal racé, à la croisée entre le thrash de Celtic Frost et du black des premières heures. Une vraie bonne surprise et un bonheur non dissimulé pour moi que de les voir. D'ailleurs un plongeon dans leur discographie ne me fera aucun mal. Les mélodies lancinantes alliées a des rythmes plus barbares ne font qu'ajouter un énorme bonheur à mon écoute. Un retour en France s'impose pour ce duo.
A la fin de ce concert, je me décale lentement vers la ALTAR pour voir CRYPTOPSY. Là encore un death grind, mais bien mieux travaillé que le premier groupe de la journée. Un chanteur québecois qui permet en plus une meilleure communication avec le public. D'ailleurs celui ci ne s'y trompe pas et enchaîne les Circle Pits et slam. Jusqu'à ce que Matt vienne au devant de la fosse pour chanter devant un public conquis. Un très bon show qui m'a permis d'étoffer un peu ma culture death / grind. C'est d'ailleurs à ce moment là que je dois m'éclipser à l'espace presse pour la conférence de presse de l'une de mes idoles. Jason Newsted (ex-Voivod, ex-Metallica, ex-Ozzy Osbourne et ex-Echobrain) vient nous parler de son nouveau bébé avec ses trois comparses de NEWSTED. Comme pour les autres jours, vous pourrez retrouver le compte rendu de cette conférence de presse un peu plus tard dans nos pages. Tout comme celle de Down qui a suivi et qui a été enregistrée par une amie.

Je sors donc tout juste à temps pour voir un groupe que j'ai toujours eu la malchance de louper, à savoir SPIRITUAL BEGGARS. Manque de chance pour moi, je ne connais pas du tout le dernier album car je n'ai pas encore eu l'occasion de l'écouter. Je découvre donc pas mal de titres sur scène. Peut être même un peu trop à mon goût car le show est vraiment axé sur cet album. Néanmoins, on peut apprécier le fait que Papathanasio s'en sorte à merveille lorsqu'il chante les titres qui ont été à la basé été écris pour JB ou Spice. Dommage aussi que l'intro au clavier pour le dernier titre ait un peu trop fait penser à Mantra sans que ce titre (fabuleux) soit joué. Très bon concert cependant qui m'a donné envie de les revoir au plus vite. A noter que le choix de concert à ce moment a été très dur puisque sous la TEMPLE jouait au même moment IHSAHN qui avait assuré un show magistral en 2009...
A la fin de ce concert, je me précipite vers la mainstage et retrouve des amis pour voir le show de NEWSTED. Autant dire que je l'attendais avec hâte tant j'avais aimé ses lignes de basses dans Metallica et le fait aussi de savoir que le bassiste a pris des cours de chant pour être plus à l'aise dans ce groupe me laisse rêveur. Cependant je déchante vite. Le groupe fonctionne peut-être bien mais me laisse de marbre. En effet n'importe quel autre groupe aurait pu être là à la place de Newsted. D'ailleurs si on y réfléchit, quand on enlève le bassiste et le nom du groupe il ne réside plus grand chose si ce n'est une pale copie de Motörhead. Bon, on ronge un peu moins son frein grâce à la reprise de Whiplash mais quelle maigre consolation. Je pars dès le début du show pour profiter d'une pizza et d'un poulet qui font un bien fou à l'estomac ! Cette pause durera jusqu'à ce que DOWN vienne jouer pour la deuxième fois sur le festival. Un show un peu particulier puisque Phil Anselmo est certainement un peu ivre, mais nous dis clairement que le show à venir va plus ressembler à une jam session. OK. Et grosse baffe pour le coup puisque les titres joués sont des titres qui n'ont plus été défendus sur scène depuis longtemps, en particulier cette version très personnelle de Walk. Par contre, très digne, Phil Anselmo n'aura de cesse que de rendre hommage au père du chanteur de CLUTCH qui est décédé dans le week end et a vu le groupe annuler son concert.

Après un repos et surtout une douche bien méritée (pendant DOWN, j'ai pu "bénéficier" d'un shampooing à la bière et au cidre), je reviens pour la fin de LORDI. Que dire de ce groupe. Moi qui ne suis pas particulièrement fan de heavy à clavier, je me suis amusé sur ce concert où l'ambiance était là. N'en déplaise à monsieur Drucker (CF Eurovision 2006) ces lascars savent mettre le feu quand ils jouent. Le public ne se trompe pas et surtout quand arrive Rock Hallelujah on peut voir un public déchainé en train de scander l'hymne de nos hard rockeurs finlandais préféré.
Quand Lordi finit, je décide de rester sur la Mainstage pour voir VOLBEAT. La curiosité plus que le goût pour ce groupe me fait rester. Au final, je suis plus que déçu. L'impression de n'avoir que trois titres joués en boucle est là. Pas que ce soit mauvais pour autant, mais je n'adhère pas à ce groupe. Alors certes les qualités musicales sont là : mélange de rockabilly et de heavy metal, musicalité présente, technicité indéniable. Mais pourtant je ne suis pas embarqué. Enfin pas totalement. Deux riffs m'ont fait me bouger un peu. A savoir les courtes reprises de Breaking The Law de Judas Priest et Raining Blood de Slayer. A côté de ça show presque ennuyeux pour moi. Même avis quant à GHOST que je ne verrais pas jusqu'à la fin malgré une entrée sur scène magnifique et très théâtrale. A l'image du groupe me direz vous. Mais les quelques 10 heures cumulées de sommeil sur les nuits précédentes me font prendre le large et boire un dernier apéro avec les voisins de campement.

Au final cette édition 2013 aura encore été un excellent cru. Une affiche éclectique contrairement à ce que peuvent dire les mauvaises langues. Un HellFest où chacun y aura trouvé son compte et où, encore une fois, l'espace d'un week end nous ne sommes plus étudiants, chômeurs, ouvriers, employés, cadres, français, anglais ou autres. Nous sommes des metalleux venus ici par amour de la musique. Au point où bon nombre de personnes de ma connaissance présentes là bas sont revenus avec le cafard. Moi y compris. Cette impression d'être chez soi, parmi une famille est vraiment présente. Et l'organisation ainsi que les bénévoles aident énormément à contribuer à cette ambiance.
Pour ma part je vous laisse avec ce live report. Je vais rentrer dans une léthargie nécessaire à coup de vinyles, de CDs et de tentative de retrouver une ambiance que je n'aurais que l'année prochaine, à la quasi même date et au même endroit. Le rendez-vous pour 2014 est assuré, peu important l'affiche. Car bien plus que la musique, c'est cette ambiance festive ou tout le monde ris ensemble qui fait du HellFest un festival humain, et ce malgré les records de fréquentation.

A 2014 HellFest, et continue à nous botter le cul !

Partager cet article

Commentaires des internautes

  • Commentaire de olivier no limit - 30/06/2013 13:08 super boulot que le tien !!

1 commentaires au total

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews