/// LE BAL DES ENRAGES + THE ARRS

NOUMATROUFF ( MULHOUSE) (14/05/2016)

Publié le 18/05/2016 par olivier no limit

Ce soir c’est la fête au Noumatrouff (MULHOUSE).Effectivement on va assister au BAL DES ENRAGES. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, à la base, les musiciens de TAGADA JONES, lors d’une prestation en Bretagne, avaient dans l’idée, en fin de set, de faire des reprises. Ils ont fait appel à des amis en invitant plein de monde. À leur grande surprise, tous étaient là. L’accueil du public fut tel que…..Le bal Des Enragés était né ! Du coup on y retrouve, jouant sur une même scène : TAGADA JONES, LOFOFORA, PARABELUM, VX de PUNISH YOURSELF, Stephan Buriez de LOUDBLAST et Vince d’ACQME.normalement il devait y avoir également Poun de BLACK BOMB A, mais il semblait être absent.

Bref ; J’arrive en retard, du coup je loupe la prestation de NOISE INCORPORATION, mais je suis là pile poil quand le set de THE ARRS débute. Je ne connaissais que de nom, mais là de suite j’ai été conquis par leur professionnalisme, leur prestation au jeu carré sans faille, la puissance de leur musique. Mélangeant metal et hardcore, emmené par un chanteur, Nicolas Laurent, plutôt enragé et charismatique, ils nous balancent dans les dents une musique dont le hardcore est la moelle épinière, nantie d’un metal pouvant être sombre, mélodique, thrashy par moment. Ceux dans la salle ne s’y trompent pas car la communion est immédiate. Une jeune fille m’avait dit avant le set, tu vas voir c’est un groupe qui assure. Et bien ce fut le cas.

 

Puis arrive LE BAL DES ENRAGES. C’est la deuxième fois que je les vois et …que le bal commence. Tour à tour ou tous ensemble sur scène, guitares en avant, chants à plusieurs, ils vont s’éclater, faisant des reprises à la fois punk : « If the Kids Are United » ( SHAM 69), Nazi Punks Fuck Off ( DEAD KENNEDYS),avec un doublé punk/rock via les RAMONES (Rockaway Beach, Blitzkrieg Bop), sans oublier la scéne Française « J'aime jouer avec le feu »( LES SHERIFF ).

Mais ils vont aussi aller du côté du metal tout azimut : « Smells Like Teen Spirit », (NIRVANA), « Killing in the Name » (RAGE AGAINST THE MACHINE), le genre de titres qui électrisent le public.

Le hard rock sera aussi à l’honneur .Prenez Le bouquet final, composé de « Ace of Spades » (MOTORHEAD), « Refuse/Resist » (SEPULTURA), »antisocial (TRUST), « T.N.T », « Whole Lotta Rosie », « Let There Be Rock » (ACDC). Et tout fini sur un phénoménal « vive le feu » (BERURIERS NOIRS).

Mais des reprises comme « Tostaky » (NOIR DESIR) auront aussi mis le feu aux planches , alors qued’autres auront apporté un peu de calme « "Heroes » (DAVID BOWIE).

Entre chaque morceau, une jeune femme et un individu tatoué égayent les planches de leurs présences, soit en dansant, soit en faisant le clown, soit en se mettant à faire des étincelles à l’aide d’une ponceuse passée sur un plastron en metal posé sur leurs poitrines !A un moment le tatoué essaye de chanter un rock (My way). Il se fait jeter par les autres qui entament alors : « Nice Boys » (ROSE TATTOO). On le voit réapparaître tenu en laisse comme un chien sur « I Wanna Be Your Dog » ( IGGY POP & THE STOOGES).Il finit par faire le slam dans le public.
Comme à leur habitude, ils feront un hommage à leur copain Shulz avec « Cayenne« (PARABELLUM).

Au final, leur set aura duré trois heures !Ce qui aura été génial, c’est qu’aussi bien sur scène que dans la salle, le plaisir aura été partagé. Un plaisir à être là aussi bien de la part des musiciens que des gens dans le public, toutes générations confondues.

S’ils passent par chez vous, allez-y, mes modestes mots en forme de descriptif, sont loin de retranscrire ce qu’un CONCERT DES ENRAGES donne en live. Voir tout ce monde ensemble lié par la musique c’est quelque chose.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews