/// Lodz, Ghost Brigade & Enslaved

Villeurbanne, CCO (02/03/2012)

Publié le 07/03/2012 par Raven

Vendredi 2 Mars 2012

Direction la salle du CCO à Villeurbanne pour assister au concert de Ghost Brigade et de Enslaved. A noter aussi la présence du combo lyonnais Lodz à l'affiche pour cette date.

Ce concert s'annonce très prometteur, car c'est le retour de Enslaved en terre lyonnaise depuis 2008. La relation entre la France et Enslaved est spéciale, et le public français leur rend hommage à chaque concert. Les Finlandais de Ghost Brigade sont en tournée avec eux. C'est une bonne opportunité de les voir, après la sortie du leur dernier et très bon album : Until Fear No Longer Defines Us. La date est notée depuis des mois, en plus d'être un événement spécial sur le plan personnel : ce concert est mon premier grand rendez-vous de l'année 2012.

Ce sont les Lyonnais de Lodz qui ouvrent les hostilités de la soirée.

La présence de ce groupe est justifiée par rapport à l'affiche. Les musiciens de Lodz jouent une musique mélangeant plusieurs genres : metal, post-rock, et post-hardcore. Des passages planants aux passages violents, les compositions de Lodz vont retenir une certaine attention du public, qui se remplira au fur et à mesure de leur prestation. Les applaudissements à la fin des chansons font plaisir aux membres du groupe. L'atmosphère dans la salle commence à monter. Lodz est un nom à retenir, c'est une formation à suivre. Note : 16/20.

La salle se remplit de plus en plus, et c'est au tour de Ghost Brigade de fouler la scène du CCO.

Les Finlandais poursuivent discrètement leur ascension depuis la sortie de leur dernier effort : Until Fear No Longer Defines Us. C'est un album que j'ai beaucoup écouté pendant une période pas forcément rose de l'année dernière, d'où le concert 'spécial' ! La musique de Ghost Brigade est un mélange de plusieurs genres : death mélodique, doom, et post-hardcore. La prestation des musiciens est efficace, mêlant simplicité et sobriété. Ils jouent pas mal de morceaux issus du dernier album, plus des titres de Isolation et Guided by Fire.

Le public est très attentif à la performance des Finlandais, et se laisse petit-à-petit prendre au jeu des sombres notes de Ghost Brigade. Les chansons nous délivrent une certaine émotion, et peuvent même se révéler libératrices suivant la sensibilité de la personne. Personnellement, c'est une très grosse satisfaction d'avoir entendu des titres comme My Heart is a Tomb et Clawmaster en live. Le public présent ne se trompe pas en les acclamant, et en les applaudissant. Les musiciens de Ghost Brigade ont livré une belle performance musicale. Note : 17,5/20.

Avant le début de la prestation de Enslaved, l'appréhension et l'excitation m'envahissent. C'est la troisième fois que je les vois, et je veux que ce concert soit inoubliable !

Dès les premières notes de l'introduction Axioma, le public en masse retient son souffle, et crie pendant l'entrée des musiciens, un par un (mention spéciale pour Ice Dale avec la gente féminine). Les Norvégiens sont prêts, les personnes dans la fosse sont prêtes à secouer les têtes, et c'est parti avec la chanson : Ethica Odini. Le morceau phare du dernier album impose tout de suite l'ambiance, alternant entre les passages agressifs et progressifs. Le groupe enchaine directement avec Raidho, et ne laisse aucun répit au public. La chanson est dans la directe lignée de Ehtica Odini. Les musiciens de Enslaved sont à l'aise. Grutle et Ice Dale n'hésitent pas à se déplacer sur la totalité de la scène. Ivar, le guitariste et l'âme du groupe, est imposant en face de moi. Les personnes des premiers rangs commencent à bouger avec le morceau : Fusion of Sense and Earth. Le groupe enchaine ensuite avec : Ground. Ce titre phare de l'album Vertebrae est posé, psyché, et recevra de nombreux applaudissements de la part du public. La magie des compositions de Enslaved en live commence à faire effet ! L'ambiance particulière de la musique des Norvégiens s'étale tout au long du concert, et la chanson Giants passe comme une lettre à la poste. Qu'est-ce que c'est chouette ! 

Petite pause blabla de Grutle pour dire que le groupe adore la France, le public français, et tout le tralala. Il nous gratifie aussi d'un mémorable " Saloute ! ", avant de continuer avec ce que je considère comme LE morceau des derniers albums de Enslaved : Ruun. Les premières notes mystérieuses font échos dans mes oreilles, c'est l'heure de repartir dans le trip. Ce morceau est décidément excellent en live. Le groupe enchaine de plus belle avec les titres : Return to Yggdrasil et As Fire Swept Clean the Earth. La pression ne retombe pas. Bien au contraire, elle atteindra le point culminant en nous jouant une chanson de leur première période viking/black metal : Allfadr Odinn. Le morceau est très entrainant, avec ses riffs agressifs et sa lancinante ambiance nordique. C'est une conclusion avec la manière, avant de passer aux rappels. Le public les applaudit, scande leur nom.

Pendant la prestation, le son est correct. Grutle a de la voix, et les musiciens occupent parfaitement l'espace scénique. Le seul petit bémol est le clavier, plus la voix de Herbrand, qui sont un peu trop en retrait à mon goût.

" ISAAAAAAAA ! ISAAAAAAAAAAA ! " Klodia Dahmer.

Kloklow a raison !

Le groupe n'a pas encore joué Isa, une autre chanson phare. Un peu de patience. Avant que les musiciens ne réapparaissent sur scène, nous avons le droit à une petite démonstration solo dispensable de batterie de Cato. Sous les applaudissements unanimes de la salle, les Norvégiens nous jouent une cover de Led Zeppelin : Immigrant Song. Le public semble avoir apprécier cette reprise. Et c'est ainsi qu'on arrive à la fin de la prestation de Enslaved avec la chanson Isa. Le groupe termine en force ce concert. Je connais une certaine Toastinette qui était dans une autre galaxie pendant ce morceau, mais on était 2 complètement ailleurs ! C'est la fin du concert, et le terrible retour à la réalité. Ce concert a tapé dans les tripes. Mazette ! Note : 18/20.

Ma foi, ce premier grand rendez-vous métallique à Villeurbanne s'est très bien déroulé. Avec une très belle affiche, le public a répondu présent.

Pour résumer : une prestation remarquée de Lodz, Ghost Brigade qui continue son ascension en nous gratifiant une bonne performance, et Enslaved qui nous a prouvé une nouvelle fois l'efficacité de son univers et de ses compositions en live.

Quand à moi, les mauvaises pages commencent enfin à tourner, et c'est un soulagement d'avoir pu profiter de cette soirée.

A la prochaine !

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews