/// Mass Grave + Excruciate666 + Nirnaeth + Maleficentia

L'hôtel de la musique (@Roubaix) (24/05/2008)

Publié le 24/05/2008 par Synthetic

L'hôtel de la musique accueillait samedi soir un live mémorable organisé par Nirnaeth ( groupe de Black lillois ) en collaboration avec Le Chant Du Bouc.
Cette soirée fût mémorable d'une part par la qualité de l'affiche qui nous était présentée ainsi que, malheureusement, par le peu de chevelus ayant daigné faire le trajet...

L'affiche, très attractive, regroupait quatre groupes montants de la scène extrême du nord de la france avec ( dans l'ordre de passage ) :

°Mass Grave,
Death / Thrash - Lille.
http://www.myspace.com/massgravefr

°Excruciate666,
Black - Arras.
http://www.myspace.com/excruciate666

°Nirnaeth,
Black - Lille.
http://www.myspace.com/officialnirnaeth

°Maleficentia,
Black / Death - IDF,
http://www.myspace.com/maleficentiafr

20 heures.

Il est temps pour Mass Grave de monter sur les planches et de nous faire un set fort bien sympathique, à la fois simple et très énergique, idéal pour lancer la soirée ( et les hostilités... )
Les gars de Mass Grave nous servent donc une set-list variée, motivante, très bien enchaînée avec, de plus, un gros atout selon moi étant donné que le groupe comporte deux chanteurs ( sur trois membres tout de même ) qui savent parfaitement en tirer avantage.
En résumé, Mass grave est un groupe qui mêle énergie, bonne humeur et Jack Daniel's ; personnellement il me tarde de les revoir jouer devant un public disons plus "fourni".

21 heures.

Les lumières sont éteintes et tout le monde attend le prochain groupe avec impatience, ayant bien sûr été précédé par sa réputation Excruciate666 montre un visage complètement différent de Mass Grave. Ici tous les membres arborent un corpse paint plus ou moins impressionnant particulièrement celui de Morgraven ( chant ).
Comme on pouvait s'y attendre, Excruciate666 abonde de cuir, d'un nombre conséquent d'accessoires rendant leur set aussi agréable à entendre qu'à regarder.
Des compositions sombres, torturées, magnifiquement orchestrées rendant le spectacle absolument fascinant mêlant une technique pour le moins irréprochable ainsi que cette ambiance pesante, extrêmement tendue qui m'est si chère dans le Black Metal.
De plus, une nouvelle surprise nous attendait car un nouveau batteur a rejoint le groupe, assurant autant sinon plus que son prédécesseur en dépit de son jeune age.

22 heures.

C'est au tour de Nirnaeth de faire son set.
Toujours autant au top de leur forme malgré le peu de soutient qui leur a été apporté. Tout comme Mass Grave et Excruciate666, Nirnaeth joue environ 45 minutes, incluant pour le coup deux nouvelles compositions.
"My Misanthropy" est un titre accrocheur, rapide, qui marque à la perfection le virage qu'ils prennent apparemment pour leur prochain album, qui semble pour le moment beaucoup plus Black que le précédent opus.
De même, un tout nouveau titre nous a été proposé, très lourd, toujours dans la même lignée que "My Misanthropy" en étant cependant beaucoup plus ambient.
C'est pourquoi, ayant entendu ces titres, je suis de plus en plus impatiente de découvrir cet album.

23 heures.

J'avoue ne pas vraiment avoir apprécié le dernier groupe de la soirée.
Bien que très bons, le mélange Black Metal et Sympho à la sauce Maleficentia est assez étrange. Les compositions sont variées et très travaillées, pourtant le son qu'ils avaient ce soir était à chier. Les grattes noyaient complètement le reste, le synthé était inaudible malgré des balances interminables.
En gros, le son qu'on avait de Maleficentia c'était le chant et la gratte du chanteur, le reste était tellement bas qu'on avait l'impression que les autres membres du groupe n'étaient que de simples figurants.
J'aimerais beaucoup les revoir dans de meilleures conditions.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews