/// MASS HYSTERIA + X SYNDICATE

LA LAITERIE (STRASBOURG) (17/12/2015)

Publié le 19/12/2015 par olivier no limit

Il y a parfois des concerts dans lesquelles vous vous rendez sans vraiment vous attendre à quelque chose d’extraordinaire. Et puis….. C’est tout le contraire qui se passe, car ce soir-là fut juste un moment exceptionnel.

Il y a du monde dans la salle de la Laiterie, faut dire MASS HYSTERIA est devenu un groupe phare pour pas mal d’entre nous.

C’est le groupe de filles (sauf le batteur) X SYNDICATE qui ouvre les hostilités. Elles sont françaises et officient dans un mix entre metal et punk.

 D’emblée, la voix écorchée de la chanteuse Bigoude donne le la pendant que le trio de guitaristes envoient la sauce.

 Le mélange des deux genres fait merveille et aux premiers rangs les headbanging fleurissent comme neige en hiver (quoique ces derniers temps l’image soient de moins en moins appropriés.

 On apprendra plus tard qu’elles ont eu une panne de camion, qu’elles sont vannées, mais qu’elles quand même données le show ! Il y a même une des guitaristes qui nous dit être heureuse d’être ici, car elle vient d’Alsace.

 Un bon groupe de scène et le public, face à leur musique simple, efficace, a été très réceptif. Un bon moment genre : « prend ça dans les dents.

 

Elles s’en vont, on attend. Raisonne alors un hymne du hard rock: « highway to hell ». Étant un grand fan de BON SCOTT, j’ai le Plaisir de voir les gens du public, toutes générations confondues, reprendre en chœur ce titre et j’avoue j’ai le frisson !

Et ils arrivent.

Pour bien vous décrire la scène, je suis, comme à mon habitude, tout devant, au pied du l’estrade où chante Mouss.
Derrière c’est la folie, une communion électrique.

Je suis au milieu d’une autoroute à slam, car tout au long du concert les mecs se font porter par le public et se jettent dans la foule. Mes bosses s’en souviennent encore, mais je m’en fous, car…est-ce l’arrivée du nouveau guitariste Fred Duquesne, du bassiste Vincent "Vinz" Mercier ? Depuis deux albums, je trouve que ce groupe est monté dans quelque chose d’autre, au niveau metal.

Avant je ne les aimais pas, mais depuis « L'Armée des Ombres » je suis conquis.

 Et sur scène c’est….géant. Un son massif, des gars qui ont l’allure de géants sur scène), un mouss hyper communicatif,
 Que vous dire ?

 Il y aura un Circle pit avec Mouss et Yann au milieu, micro et guitare en main. Le même Yann tout en jouant se jettera, dos en premier porté par la foule.

 Il y aura les furieuses qui seront invitées à monter sur scène.

MAIS IL Y AURA SURTOUT une communion, un moment magique entre le groupe et le public !

 La rage du metal, le côté positif de ce groupe, le public alsacien (non je n’exagère pas), feront de ce set, un moment que je garderai dans mes tripes longtemps encore.
Quant aux titres, pendant deux heures nous auront le droit à :

Tout doit disparaître.
Wold on fire
Chine de casse
Notre complot
Une somme de détails
Babylone
L’enfer des dieux
Vector equilibrium
P4
Positif à bloc
Pulsion
Failles
L’archipel des pensées
Vae soli
Tout est poison
Et en rappel
Contraddiction
Donnez-vous la peine
Respect to the dancefloor
Plus que du metal
Furia

MERCI LES MECS !!!

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews