/// MERCYLESS + MORBUS CHRON + NECROWRETCH + PERFECTÖ

GRILLEN (COLMAR) (29/03/2014)

Publié le 30/03/2014 par olivier no limit

LE GRILLEN (Colmar). Ce soir, à l’ouverture des portes la foule est plutôt frileuse. Et puis petit à petit, cela se remplit et c’est tant mieux.

J’ai le plaisir de voir Carole de METAL FRANCE, l’œil collé à son objectif, histoire de prendre quelques bonnes photos live. Et nous taillons un bout de bavette.

Arrive PERFECTÖ. Ils sont trois, rickenbacker en bandoulière pour le bassiste. Pas besoin de chercher leur influence. Ici on joue sur les traces de MOTÖRHEAD.

Malgré le fait, que le public est plutôt death, il n’empêche qu’ils tirent honorablement leur épingle du jeu. Un petit peu de rock n’ roll ne fait de mal à personne.

Ensuite c’est au tour de MORBUS CHRON, des Suédois. Franchement j’ai beaucoup aimé. Un mélange de death old school, d’un peu de black, avec en sus des riffs assez thrashy qui rappellent un certain SLAYER. Et cerise sur le gâteau une bonne louche de prog.

Pas de temps morts entre les titres, pas de palabres, ils balancent la sauce et elle est épicée.

Un bon moment.

C’est au tour de NECROWRETCH; ce groupe français qui vient de signer avec Century Media, nous envoie dans les gencives un death venimeux et emporté. En fait, sur scène, c’est du brutal. À tel point que cela pogote méchamment dans la salle.

Ils sont trois et font très mal : leur death est dense, compact et vraiment violent.

Pendant le temps que dure leur set, ce sera un bain bouillonnant de death sans concession.

Enfin c’est au tour du roi de la soirée; le groupe Mulhousien MERCYLESS (Cult Death Metal / FR), les pionniers du Death Metal français viennent « nous parler » de leur nouvel album «Unholy Black Splendor» attendu depuis 13 ans !

Et bin c’est du bon les petits gars que ce metal là. Dans la pur veine du death old school, ils vont nous emmener sur leur planète et personne ne trouvera à redire.

J’adore leurs riffs, le batteur est vraiment bon mais ce qui m’a beaucoup impressionné, c’est le growl de Max. Quelle présence ! Pendant un bon bout de temps, on a le droit à un metal solide, old school qui n’a pas pris une ride.

Un vrai plaisir que cette soirée qui aura, j’imagine, comblé tous ceux qui y étaient.

Pas de doute le death est une musique qui se vit live ! (comme le reste d’ailleurs)

Voici, en sus, la track list de MERCYLESS. :

Intro
Substance of Purity
Infamy
A message for all those…
God is dreaming
Without Christ
Abject offerings
Probably impure
Spiral of flowers
I vomit this world
Burned at the stake
Et bien sûr…Evil dead

Ainsi qu’un petit retour le temps d’un autre titre.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews