/// Moonsorrow + Tyr + Crimfall

Le Grillen, Colmar (21/11/2011)

Publié le 26/11/2011 par Dzo

En ce lundi 21 Novembre 2011, la semaine vient de commencer, il reste encore quatre jours à bosser, il fait froid… Mais ce temps nordique est en parfait adéquation avec ce qui se trame ce soir au Grillen, à savoir Moonsorrow!

C’est donc en touriste que je me rends là bas voir la formation pour la quatrième fois. Je les ai encore vus cet été en Allemagne au Baden In Blut, le spectacle avait été à la hauteur de mes espérances!

Moonsorrow est une valeur sûre, tant en cd qu’en concert, même si le dernier opus m’a moins séduit. Le problème, c’est que mis à part ce groupe que j’affectionne, je ne suis pas fan du tout du style pagan flûte et compagnie. Du coup, les trois premiers groupes avant les finlandais vont me paraître être une longue torture, arpentée de chants féminins, de rythmes un peu niais…

Mais tout ça n’est que mon point de vue. Je me contenterai donc de faire mon live report uniquement sur Moonsorrow pour rester le plus objectif possible sur cette soirée.

Vu que la tournée ne marche pas des masses et que nous sommes un lundi, l’association a décidé de faire une promo, et non pas des moins intéressantes. En effet, pour toute place achetée en prévente ou en caisse le soir même, une deuxième vous est offerte immédiatement! En gros une place pour deux personnes, qui revient à payer 10 euros le concert, ce qui reste honnête.

Malgré l’offre, il n’y a pas foule dans la salle. J’arrive pendant que le deuxième groupe Crimfall effectue les balances. Venant de Finlande comme leurs homologues, ils officient dans un Metal à mi chemin entre le sympho et le pagan. Vêtus dans un style plutôt viking, Crimfall jouera une quarantaine de minutes.

Place ensuite à Tyr, venant des Iles Féroés! Comme dit, je n’accroche pas du tout… Mais dans les grandes lignes, ils joueront quasiment une heure et ont apparemment conquis une partie du public, dans la majorité bien jeune ce soir.

Il est maintenant l’heure de patienter avant la montée des finlandais sur scène. Les membres règlent leur matos, puis repartent en backstage afin de se maquiller de leurs habituelles peintures de guerre sur le visage.

Quelques minutes après, l’ambiance se tamise, les lights bleues s’allument sur scène, tandis qu’une longue intro démarre. Cette dernière va durer un certain temps d’ailleurs…laissant le groupe se faire largement désirer par le public.

Puis les cinq acolytes débarquent sur scène. Un rapide salut à ‘la foule’ puis la formation démarre sur ‘Tähdetön’ du dernier album ‘Varjoina Kuljemme Kuolleiden Maassa’, sorti cette année. La chanson est relativement longue et par moment monotone, le son moyen, et pour couronner le tout, on n’entend pas le chanteur! Ça commence plutôt mal.

Je me dis que tout le concert va tourner sur ce son plat et insipide. Mais heureusement, lorsque la très énergique ‘Sankarihauta’ débute, le son a été corrigé, et s’avère nettement plus puissant et efficace! L’aura épique de Moonsorrow peut enfin se rependre dans la salle pour que la magie opère.

L’ambiance aussi, on sent vraiment que le concert débute à partir de ce morceau. Rassuré, je peux enfin commencer à apprécier pleinement le show, qui se déroule sans accroc. Le public suit les finlandais les yeux fermés, tandis que les gros hits du groupe sont joués comme ‘Sankaritarina’ et ‘Jotunheim’, que le public se fera un plaisir de reprendre le refrain en coeur, accompagné des deux gratteux qui font les backings vocals en chant clair.

Les morceaux avoisinent tous les 10-12 minutes, et parfois cela rend certains passages un peu longs, contrairement à ce que j’avais dit dans mon dernier live report sur eux. C’est un groupe vraiment prenant au niveau des ambiances, qu’on apprécie parfois plus calmement posé au coin d’un bon feu que debout dans une salle.

Sur les planches, les mecs sont plutôt communicatifs avec le public, surtout l’un des deux gratteux, qui saute et headbang un peu partout sur scène.

Au final, si mes souvenirs sont bons, il y aura eu sept morceaux, qui nous conduisent à un peu plus d’une heure de show. Une bonne setlist où les compos de l’album ‘Voimasta Ja Kunniasta’ sont toujours aussi prenantes et mystiques.

Une bonne prestation qui aura fait l’unanimité au niveau du public. Même si voir Moonsorrow prend d’avantage d’ampleur en plein air comme c’était le cas au Baden In Blut, ce concert était vraiment sympa, et permet de débuter la semaine en beauté, même si le retour au boulot le mardi matin fut rude!

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews