/// MYLYDIAN, DEEP IN HATE et ARCH ENEMY

LA LAITERIE (strasbourg) (04/06/2014)

Publié le 05/06/2014 par olivier no limit & photo: serge

3 pour le prix d’un ce mercredi 4 juin à la LAITERIE. Effectivement, MYLYDIAN, DEEP IN HATE et ARCH ENEMY sont au programme.

MYLIDIAN ouvre le bal.Né en 2001, ce groupe Parisien donne dans un mélange de gothique, sympho, death, plongé dans le jeu de rôle MYLIDIAN. De bonnes mélodies vraiment accrocheuses, un chant qui se partage entre homme et femme, des musiciens qui se donnent à fond dans leur univers. Au début je n’étais pas très chaud et puis, la voix de la chanteuse, les airs accrocheurs m’ont vraiment attiré pour finir par me conquérir. une bonne entrée en matiere.

Arrive DEEP IN HATE.

Bon bin là on est dans un autre monde. Comment vous qualifier leur musique ? C’est une sorte de deathcore (voir chronique de leur dernier album « chronicles of oblivion »). Mais un deathcore presque post aux contours glacés, mécaniques, découpés au scalpel, le tout porté par des tempos assez proches du groove metal ou de ce que l’on écoutait dans les 90’.

Musique à part qui en déstabilisé certains et plu à d’autres.

Un jeu de scène « épileptique » et particulier et une entrée en scène un peu loupée à cause de problèmes de réglage. Perso j’ai adoré, ils sortent du lot. Ce qui m’a plus, outre le chant particulier entre grind, h&c et parlé, c’est la tronche d’un des gratteux. Pendant les essais, petites lunettes, visage d’un mec qui faisait presque timide. Pendant le set, plus de lunette et une tronche vraiment possédée. Le genre de musique tu es dedans ou pas.

Arrive ensuite, sous les ovations d’une foule surexcitée : ARCH ENEMY et sa nouvelle chanteuse aux cheveux bleus : Alissa White-Gluz . Sans oublier le new guitariste Nick Cordle qui forme avec le souverain Michael Amott, une paire d’as.

Et bien sur scène Alissa assure : de la présence, une belle féminité et un growl qui vient des tripes. De plus un charisme qui a fait que très vite elle a su conquérir le public diablement enflammé.

Au programme des standards et des titres du prochain album (voir set List), un solo de batterie, les guitares mélodieuses de Michael vraiment bien secondé par Nick. Entre les deux, l’armoire à glace qu’est le bassiste Charles Andreason et au centre de tout cela Alissa par ci par là. et tout un chapelet de titres qui s'enfilent les uns aprés les autres comme des perles de death melo.

Un gros rappel et puis s’en vont après un set qui aura duré longtemps et qui laisse le public satisfait par leur prestation.

Un très bon moment qui donne envie d’écouter leur cd « War Eternal » , car fort d'un nouveau line up, ce groupe semble avoir fait peau neuve, du moins sur scéne.

Un de mes postes m’a dit, à la fin du concert : "vraiment bien cette nouvelle chanteuse: sacrée présence ».

Et un autre de lui répondre : « ouais mais je préférai « Angela Gossow ». La nouvelle parfois s’essouffle, par contre Angela était une guerrière ! ».

Tout est dit !

Set list :

Enemy Within
War eternal
Ravenous
Revolution begins
My apocalypse
You will know my name
Bloodstained cross
Drum solo
Under black flags we arch
The day you died
Dead eyes see no future
As the pages burn
Non gods, no masters
Dead bury their dead
We will rise
Yesterday is dead and gone
Blood on your hands
Snowbound
Nemesis
Fields outro.

 

Un set qui va durer longtemps

 

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews