/// Sin Cession (Finale)

L'Hotel de la musique @Roubaix (22/03/2008)

Publié le 22/03/2008 par Synthetic.

Samedi soir avait donc lieu la finale du tremplin pour le HellFest 2008. Les six groupes sélectionnés lors des cessions précédentes étaient bien sûr tous au rendez-vous :

S2D2 avec son Heavy particulièrement efficace,
Nirnaeth et son Black/Death accrocheur,
Memories Of A Dead Man avec son set purement hardcore,
Boys First Time présentait son mélange de metal et d'hardcore si peu enivrant,
Bumbklaat avec son hardcore hyper énergique,
et pour finir,
Deep In Hate et son set tout bonnement impressionnant.

Si je ne connaissais pas aussi bien Nordgazik je pourrai leur passer le fait qu'il y ait eu du retard sur leur programmation, le problème étant que ça commence malheureusement à devenir une habitude plus que dérangeante d'attendre plus d'une heure qu'ils finissent de tout mettre en place au point de devoir écourter plusieurs sets, ce qui m'horripile au plus haut point surtout vu l'importance de l'enjeu du concours c'est intolérable.

C'est donc à S2D2 qu'il incombe d'ouvrir les hostilités, chose qu'ils font heavydemment avec beaucoup de charisme et de rigueur. Le groupe se plaît vraiment sur scène, il y a une complicité tellement palpable qu'ils arrivent à l'étendre au public qui en redemande sans hésiter ne serait-ce qu'un court instant.

Malgré leur présence compromise suite à un souci de santé d'un des membres c'est ensuite au tour des lillois de Nirnaeth de prendre place sur scène.
Outre le fait que leur set ait été amputé faute de temps (en remerciant encore une fois l'orga...) ce fût comme à leur habitude un set remarquablement bien mené. Toujours aussi carrés ils enchaînent titre après titre avec une précision étonnante tant et si bien que le set se termine très (trop?) rapidement.
On constate immanquablement que le groupe devient de plus en plus efficace sur scène et personnellement je commence sérieusement à penser que Nirnaeth se complaît dans son élément lorsqu'il joue.

Après une mise au point quelque peu laborieuse ce fût au tour des deux groupes les plus pourris qu'il m'ait été donné de voir, Memories Of A Dead Man suivi de Boys First Time.
Deux groupes, j'aurai tendance à dire que c'est le même combat, c'est nul.
Je ne sais pas comment les décrire, ça hurle, c'est incompréhensible, les compos sont creuses, il n'y a pas grand chose de calé, que ce soit pour l'un ou pour l'autre les titres sont plats, c'est horriblement ennuyeux. Je pense honnêtement qu'ils feraient pas mal de lire un avis aussi virulent pour voir ce qui cloche.

Suite à cela Bumbklaat monte sur scène, toujours avec un hardcore plus construit et beaucoup plus dynamique que ses prédécesseurs malchanceux. Leurs compos sont variées et la présence de deux chanteurs booste plutôt bien le tout. J'avoue que ce n'est pas ma tasse de bière cependant c'est plus agréable à entendre que les deux précédentes voix semblables à deux gorets que l'on égorge.

Deep In Hate vient clore les festivités, le groupe se donne encore plus à fond suite à une mise en place difficile étant donné un changement de batterie, rien qu'aux balances on comprend facilement pourquoi...
Ils sont bons, j'irai même jusqu'à dire qu'ils sont véritablement excellents. Leurs titres s'enchaînent à une vitesse pour le moins déconcertante, les compos sont de très bonne qualité, la mise en place est également irréprochable et leur performance scènique a de quoi laisser perplexe.
Il ne fait pas bon être réfractaire de metal rentre dedans, le set se veut accrocheur, agressif à souhait au niveau du chant, des guitares et, bien entendu, de la batterie. De plus, le set est superbement bien mené. C'est un groupe qui vaut largement le coup d'œil.

Vainqueur de la session : S2D2.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews