/// SLAYER

LA LAITRIE (STRASBOURG) (26/06/2014)

Publié le 27/06/2014 par olivier no limit

SLAYER hier soir à LA LAITERIE. Beaucoup de plaisir, mais pour certains d’entre nous de la colère.

Une queue longue comme un jour sans pain….ce soir SLAYER joue à guichets fermés.

Pas d’avant groupe, juste eux à 21 h 30.

Me place au deuxième rang, discute à gauche à droite, heureux car un max de mes potes sont là.
En attendant ACDC passe en fond musical, et cela fait plaisir d’entendre ce vieux BON SCOTT. Sur « thunderstruck, le public change les paroles en SLAYER ».

Les lumières s’éteignent et arrivent Tom Araya ( Chant, Basse), Kerry King ( Guitare), Paul Bostaph (Batterie) et Gary Holt ( Guitare).

Ok, Dave Lombardo n’est plus là, mais Paul, vu tous les groupes de thrash dans lesquels il a joué, assure comme un malade. Ok, Gary n’est pas Jeff Hanneman, mais il est le leader d’EXODUS un de mes groupes préférés, et ce soir il va montrer qu’il est maintenant totalement fondu dans le trip SLAYER.

Car pendant une heure et demie, ils vont, avec un plaisir non feint, nous délivrer un show .qui comprend les titres suivants :

Hell Awaits
The Antichrist
Necrophiliac
Mandatory Suicide
Captor of Sin
War Ensemble
Disciple
Postmortem
Hallowed Point
At Dawn They Sleep
Die by the Sword
Hate Worldwide
Implode
Seasons in the Abyss
Chemical Warfare
Dead Skin Mask
Raining Blood
Black Magic

 

ET en rappel

South of Heaven
Angel of Death

Vous mordez l’esprit? Que du lourd avec un zeste de nouveauté.

Imaginez la Laiterie en folie, des centaines de gosiers qui hurlent leur joie, un Tom Araya qui affirme que le public Français est un des plus souriant qui soit.

Imaginez la sueur, les mouvements de foule comme une mer démontée, imaginez un Kerry King sérieux et à fond dans son jeu, un Gary Holt heureux et complétement parti , un Paul Bostaph montrant à quel point c’est un batteur de thrash excellent.

Bref un grand moment.

Ils s’en vont, et nous heureux nous dirigeons vers la sortie.

Et puis j’avise un de mes amis, un bandage sur le front.

Il a eu le malheur de monter sur scène et les videurs perso de SLAYER ont peut-être eu peur, je ne sais pas, n’empêche qu’ils l’ont attrapé et lui ont balancé un grand coup de poing dans le visage. Résultat : urgence et points de sutures.

Vous craignez les mecs, c’est à cause de gens comme vous que le metal a parfois mauvaise presse !

Pour mon ami cela devait être une fête, cela s'est terminé en cauchemard!

 

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews