/// Soen & Paradise Lost

Lausanne, Docks (13/10/2012)

Publié le 27/10/2012 par Raven

Samedi 13 Octobre 2012

Direction les Docks de Lausanne pour assister à la prestation d'un groupe culte du metal gothique : les Anglais de Paradise Lost. Ils profitent d'une nouvelle tournée européenne pour promouvoir leur dernier album : Tragic Idol. C'est la deuxième fois que je les vois cette année, après un premier passage à Villeurbanne sur France au mois de Mai dernier. Pour cette tournée, Paradise Lost est accompagné de Soen, un supergroupe de rock/metal progressif. Les Suisses de November 7 complète cette affiche Lausannoise.

Les concerts commencent tôt, et nous arrivons tard avec mes collègues. Je loupe la prestation de November 7. Mes excuses pour le groupe.

Je pénètre dans la salle des Docks qui est bien remplie pour un Samedi soir, et c'est parti pour la prestation de Soen.

Soen est un supergroupe, car il compte dans ses rangs des musiciens ayant joués dans des formations prestigieuses. En effet, nous avons droit à la présence du batteur de Opeth, Martin Lopez, et du bassiste Steve Di Giorgio qui a joué dans Death, Testament, ou encore Sadus. C'est déjà pas mal. Malgré les grands noms, le rock/metal progressif de Soen n'est pas du tout accrocheur en live. Ou du moins, je n'ai pas accroché. Une bonne partie du public a suivi la prestation avec intérêt, et les musiciens ont fait leur job. Mais mes oreilles n'ont pas été sensibles à la musique de Soen. J'assiste quand même à plusieurs chansons, mais je me force à rester pour essayer d'apprécier. Ça ne marche pas. Le chanteur, avec ses gestes de dandy sur scène, m'a encore moins convaincu. Au niveau du public qui suivait le groupe, leur performance en live a dû être validé. Personnellement, la musique de Soen n'est pas faite pour moi. Next. Note : 10/20.

Pour voir les photos de Soen en live prises par Requin Volant => http://www.metalfrance.net/photos...oen-les-docks-samedi-13-octobre-2012

Plus tard, les membres de Paradise Lost s'installent sur scène.

Le public est plus conséquent, et j'arrive à me faufiler près du devant de la scène. Les premières notes sont balancées avec la chanson Widow de l'album Icon. Je constate que le son est bon au niveau de tous les instruments, mais la voix de Nick Holmes manque de puissance au micro. La différence de puissance est saisissante entre le studio et le live. Les titres vont s'enchainer en puisant dans un répertoire varié de leur discographie (sauf pour les 2 premiers albums du groupe considérés comme culte). Les morceaux du dernier album Tragic Idol avec : Honesty in Death, In This We Dwell, ou encore le titre-éponyme de l'album, sont joués. Les autres titres joués sont : le hit de Symbol of Life avec Erased, des chansons des albums One Second (Soul Courageous, One Second), In Requiem (Praise Lamented Shade, The Enemy), Shades of God (Pity the Sadness, As I Die).

Ce n'est pas la grosse ambiance pour un Samedi soir, malgré un Nick Holmes ironique qui nous balance plusieurs fois " It's Saturday night ! ". Mais le public prend quand même plaisir à les voir, et à les applaudir. Pour les musiciens de Paradise Lost, ils assurent l'essentiel. Le temps passe vite. Le groupe reviendra sur scène pour un rappel avec 4 chansons : Embers Fire, Fear of Impeding Hell, Faith Divides Us – Death Unites Us, et Say Just Words.

La performance de Paradise Lost a été tout juste correcte. C'est bien de les revoir de temps en temps. La mécanique de Paradise Lost est tellement bien rodée, que ça enlève la petite part de magie qu'on attend généralement d'un groupe comme eux. Note : 14/20.

Pour voir les photos de Paradise Lost en live prises par Requin Volant => http://www.metalfrance.net/photos...ost-les-docks-samedi-13-octobre-2012

Par rapport aux groupes : pas vu la prestation de November 7, pas accroché à la musique de Soen, et un concert de Paradise Lost correct, mais sans plus. Il y a eu beaucoup de monde pour un Samedi soir au Docks, ce qui constitue le bon point.

A la prochaine !

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews