/// Soul Sacrifice, De Profundis, Forsaken World, Immolation & Marduk

Villeurbanne, CCO (26/09/2012)

Publié le 05/10/2012 par Raven

Mercredi 26 Septembre 2012

Nous voici au CCO (Centre Culturel Œcuménique) de Villeurbanne pour une étape du Serpent Sermon Tour 2012 pleine de promesses quand on observe le panel de bons groupes proposés ce soir. Le fait que les concerts commencent très tôt induit l’absence d’une partie du public au début de la soirée. Nous nous avançons vers la scène afin d’attaquer en beauté avec la première formation : les Turcs de Soul Sacrifice. (Requin Volant)

La salle est presque vide quand les Turcs de Soul Sacrifice s'installent sur scène.

Ils remplacent Sinate à l'affiche. Ce n'est pas simple pour un groupe de jouer si tôt, et devant une assemblée à peine remplie. Mais les musiciens n'en ont que faire, ils sont là pour démontrer aux quelques personnes présentes qu'ils ont du potentiel à revendre. La musique de Soul Sacrifice sonne death metal, avec des relents mélodiques et orientaux. Le groupe est heureux de faire partie de la tournée, et les musiciens prennent plaisir à communiquer avec le public, même si il est peu nombreux. Au niveau de la prestation, les chansons s'enchainent bien, et le son est plutôt bon, ce qui laisse présager des bonnes choses pour la suite. Soul Sacrifice nous aura donné 30 minutes de performance sympathique, de quoi combler le groupe et les spectateurs présents. Il se fait encore tôt, mais cette soirée commence bien. Note : 15/20. (Raven)

La suite avec De Profundis.

La salle se remplit un peu plus, mais ce n'est pas encore la grosse bousculade. De Profundis est un combo provenant d'Angleterre, et qui officie dans un metal extrême teinté de black et de progressif. Comme pour Soul Sacrifice, ils auront que 30 minutes de prestation, mais ça suffit au groupe pour tout donner. Les compositions de De Profundis sont complexes, et elles passent très bien l'épreuve du live. Ils profitent aussi de cette tournée pour défendre leur tout dernier album en date, et sorti il y a peu : The Emptiness Within. Les musiciens sont très à l'aise avec leurs instruments, et le chanteur se démène sur scène. Le son est bon, et la performance des Anglais est agréable à entendre. Les applaudissements du public sont mérités. Note : 15 /20. (Raven)

Forsaken World, voici un groupe pour qui cette tournée était la première grande tournée réalisée (un mois et demi de fin-Août jusqu’au 15 Octobre). Une formation qui n’a à son actif qu’un seul album pour le moment : As Time Reflects Our End qui sera prochainement chroniqué par ailleurs. Etant également venu pour eux, j’attends donc leur prestation avec impatience et nous avons eu de plus l’occasion de discuter avec les (sympathiques) membres du groupe au cours de la soirée ce qui nous a confortés dans notre envie d’assister à leur set. Mais parlons désormais du concert en lui-même. A leur arrivée sur scène, on repère notamment le corpsepaint arboré par le guitariste qui semble présager d’une volonté d’imposer sa marque. La prestation est carrée, malgré quelques soucis de câble XLR pour ce dernier, tout se passe bien et nous sommes ravis de leur show : un son puissant, des chansons qui s’enchaînent avec fluidité et une présence scénique réelle qui témoigne de l’expérience qu’a pu se faire le groupe au cours de la présente tournée qui les a par exemple menés à Barcelone ou encore en Serbie. Nous aurons droit (dixit le chanteur) à « la totalité de l’album dans le désordre » qui permettra à ceux qui ne les connaissent pas de se faire une idée et éventuellement de les amener à soutenir le groupe en achetant son très bon cd. Vous l’aurez compris, Forsaken World est loin de nous avoir déçus et on espère les revoir prochainement sur la scène française. Le Hellfest aurait-il par exemple un créneau à leur consacrer ? Cette idée mériterait d’être étudiée. (Requin Volant)

Nd Raven : Forsaken World est un combo français plutôt méconnu dans la tournée, et qui a l'occasion de se faire une belle promotion à travers toute l'Europe. Le groupe est content de fouler le sol français, et profite pour nous délivrer une prestation solide de death metal mélodique, avec des relents metalcore. Le chanteur ne semblait pas en forme ce soir-là, mais il a assuré l'essentiel à son poste. On reparlera de ce groupe plus tard. Note : 15,5/10.

Après les premières parties, on entre dans le gros du sujet avec les Américains de Immolation : le groupe culte de death metal.

J'avoue m'être déplacé en partie pour eux, pour la simple et bonne raison que je ne les ai jamais vu en concert. On me dit tellement du bien ce groupe en live, que l'occasion est parfaite pour les voir ! Les musiciens arrivent sur scène, et la salle du CCO se remplit en conséquence. C'est parti pour une leçon de pur death metal. Gratteux et chanteur-basiste ont leur charisme sur scène, ça joue propre, et ça envoie sévère, tout comme le batteur. Le son est énorme (qui sera la satisfaction de la soirée), et la précision des musiciens est chirurgicale. La prestation de Immolation est ultra-carrée sur scène, et les chansons s'enchainent pour le plus grand bonheur de la fosse . La performance de Immolation est grande, avec un public ravi. Pour ma part, c'est une joie intense. Note : 18/20. (Raven)

Immolation 1

 

Immolation 2

 

Immolation 3

 

Immolation 4

 

Dernier groupe de la soirée et donc tête d’affiche, les Suédois de Marduk. Le parcours du groupe a été critiqué ces dernières années et l’est encore suite à son changement de chanteur (qui commence déjà à dater tout de même) qui a vu l’arrivée de Mortuus dans le groupe en remplacement de Legion. Chacun dira ce qu’il voudra mais il n’empêche que le « nouveau » vocaliste du groupe se débrouille vraiment bien à son poste et nous a démontré qu’il méritait amplement la place qu’il détient. Au niveau du concert en lui-même, les habitués des lives de Marduk savent qu’un show des Suédois ne commence jamais à l’heure étant donné l’exigence des musiciens question balances. On se rappellera notamment du Hellfest 2010 où après avoir commencé en retard, les musiciens nous ont gratifiés de balances entre chacune des chansons. Fort peu agréable. Cette fois-ci, hormis un retard d’une quinzaine de minutes sur l’horaire, aucun souci ne sera à signaler en dehors du XLR qui refera des siennes pendant quelques instants. La prestation en revanche sera quasiment irréprochable. La setlist est très bien choisie, on retrouve autant des pistes du dernier album 'Serpent Sermon' que des choses beaucoup plus anciennes telles que Slay the Nazarene que les connaisseurs sauront apprécier. Un petit bémol toutefois, le groupe ayant tendance à accélérer parfois le rythme des chansons, certaines en deviennent juste reconnaissables, comme la mythique Panzer Division Marduk, mais en revanche elle obtient une puissance décuplée de ce fait. Aux oreilles de juger ensuite ce qu’elles préfèrent. Au final, pas moins de quinze titres très bien choisis (bien que l’on puisse par exemple déplorer l’absence de World Funeral) pour nous contenter au cours de cette soirée et un public qui semblait dans sa très grande majorité ravi. Pour ma part je suis conquis depuis le temps que j’attendais de revoir le groupe et j’espère qu’ils continueront sur cette lancée pour les années à venir. (Requin Volant)

Nd Raven : Pour Marduk, il aura fallu attendre la quatrième fois que je les vois, pour que j'assiste enfin à un show digne de leur standing black metal. Quand le son est nickel, un concert de Marduk s'apprécie vraiment. De quoi terminer en apothéose cette soirée. Note : 17/20.

Marduk 1

 

Marduk 2

 

Marduk 3

 

C'est une excellente soirée pour un Mercredi soir.

Dans une salle que j'apprécie beaucoup, j'ai vu 5 groupes avec des bonnes prestations. Il y a de quoi être comblé ! Même si la salle n'était pas remplie dans sa totalité, les personnes qui se sont déplacées en ont eu pour leur argent. Pour résumer, 3 groupes en première partie qui ont été des bonnes surprises : Soul Sacrifice, De Profundis, et Forsaken World. Et 2 groupes qui ont mis des grosses claques au public : Immolation et Marduk. Le point fort de la soirée a été le son impeccable durant la performance des 5 groupes.

C'est quand vous voulez Messieurs de Dream Factory pour réorganiser un concert sur Lyon ! (Raven)

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews