/// THE HELL OVER EUROPE (MIASMAL, EXHUMED, ORIGIN, ABORTED )

GRILLEN (COLMAR) (15/12/2014)

Publié le 16/12/2014 par olivier no limit

Il y a le hard rock, le metal, le metal extrême et puis celui…. très extrême. C’était hier au GRILLEN, à Colmar pour « The Hell Over Europe ».

J’arrive en retard dans la petite salle qui n’est pourtant pas prise d’assaut. Cependant ceux qui sont là, sont des purs et durs : cela se voit et s’entend.

Arrive EXHUMED.

Du death old school plutôt méchant emmené par Matt Harvey, leur guitariste/chanteur. Inspiré de groupes tels qu’ENTOMBED et CARCASS, cela fait mal.
Timidement le public répond, au début de manière sage, pour ensuite se laisser prendre au jeu, pendant que sur scène un hurluberlu, déguisé en chirurgien fou, se ballade avec une tronçonneuse.
Après une dizaine de morceaux dont « Necromaniac », « Limb from Limb », ce groupe de gore death ne prépare pourtant pas à ce qui va suivre.

En tous les cas la soirée débute bien.

ORIGIN prend possession de la scène et là je me prends une grosse claque !

Un brutal death technique puissant, de très haute volée, orgasmique, organique et d’une maitrise de haut niveau empli la salle rendue complétement folle en quelques secondes. Emmené par un Jason Keyser charismatique, ce groupe va déverser dans la salle du GRILLEN, un death d’un tel niveau que je m’en suis toujours pas remis.
Ces mecs sont de vraies bêtes, techniquement parlant et leur set nous a emmenés loin, très loin !

Enfin, c’est au tour d’ABORTED de prendre possession des planches.

Cela fait juste mal. Fort de leur leader, Sven De Caluwe, ce combo va mettre le feu aux poudres en mettant à l’honneur « The Necrotic Manifesto » leur dernier méfait.
Leur grind death, aussi coupant qu’un scalpel charcute tout le monde.
Mélange alambiqué de death, de grind, de quelques plans thrashy, impossible de rester stoïque face à un tel metal.
Une vraie jouissance sonore qui va maintenir l’ambiance dévastatrice initiée par ORIGIN.

Quelques siècles plus tard, c’est fini.

Une façon géniale de terminer l’année dans un bain de décibels sauvages et bouillonnants.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews