Home > Chronique > ALICE COOPER – Detroit Stories

ALICE COOPER – Detroit Stories

alice cooper - detroit stories

 

4/5

 

Le 26 février, ALICE COOPER a sorti son nouveau disque : “Detroit Stories”. L’album, qui porte le nom de la ville qui a lancé la carrière du groupe d’Alice Cooper et l’a mené au succès, fait suite à l’EP sorti l’an dernier. Un hommage moderne à la scène rock’n’roll de cette ville qui a accouché de groupes légendaires…

 

En un mot comme en deux, Detroit a été le berceau du hard rock énervé. En 1970, l’ingénieur du son Bob Ezrin entre dans une ferme en périphérie de Detroit pour travailler avec le Alice Cooper band. Et c’est lui qui est aux manettes, cinquante ans plus tard ! Je cite : « Nous avons enregistré avec Wayne Kramer (guitariste et compositeur du MC5), Johnny “Bee” Badanjek à la batterie (THE DETROIT WHEELS), et Paul Randolph (bassiste jazz et r’n’b légendaire de Detroit). Ce disque est Made In Detroit pour Detroit par des habitants de Detroit !”. 

 

À noter deux choses : on trouve sur cet album quelques reprises, dont Rock n’roll, tiré de l’album de LOU RED « Loaded » sorti en 1970, et East side story de BOB SEGER. De plus, quelques invités de marque sont présents sur cet album, comme Joe Bonamassa, Steve Hunter et Mark Farner (GRAND FUNK RAILROAD).

 

Et cela donne quoi ? Eh bien un véritable retour aux racines d’ALICE ! Rock ‘N’Roll, titre qui ouvre le bal, annonce la couleur : basse qui groove, un peu de clavier, des chœurs féminins gospel et une couleur de notes rappelant les débuts d’ALICE. Du punk sur Go Man Go, du rock n’roll bien pêchu sur l’excellent Hail Mary, du hard rock aux solos saignants quand déboule Detroit City 2021, du rock n’roll boogie, un peu dans la veine d’un vieux SLADE pour Sister Anne, cette reprise de MC5, et des bons titres marqués au fer rouge du trois accords tels que ce East Side Story et ce Hanging On By A Thread (Don’t Give Up), futur hit en puissance.

 

Et puis il y a les surprises, marquant l’éclectisme de cet album, à savoir : $1000 High Heel Shoes avec chœurs et instruments à vent, ou encore Drunk And In Love, un blues dans lequel on entend de l’harmonica et où les solos de Joe Bonamassa font merveille.

On note aussi Wonderful World, un peu bizarre avec sa voix à la IGGY POP,Hate You, aux voix désabusées qui auraient pu s’inscrire dans une comédie rock et enfin, le seul morceau « bof » de l’album, Our Love Will Change The World, reprise pop vintage d’OUTRAGEOUS CHERRY qui surprend un peu.

Bref, un plaisir que cette galette qui, je pense, ravira les vieux fans comme les nouveaux. Comme quoi, les « vieux » ont toujours la rage rock aux tripes !

 

   TRACKLIST

1. Rock ‘n’ Roll
2. Go Man Go (Album Version)
3. Our Love Will Change The World
4. Social Debris
5. $1000 High Heel Shoes
6. Hail Mary
7. Detroit City 2021 (Album Version)
8. Drunk And In Love
9. Independence Dave
10. I Hate You
11. Wonderful World
12. Sister Anne (Album Version)
13. Hanging On By A Thread (Don’t Give Up)
14. Shut Up And Rock
15. East Side Story (Album Version)

 

You may also like
Fyrnask - VII - Kenoma
[FYRNASK] Extraits du prochain album
Crypta annonce la sortie de leur premier album le 11 juin chez Napalm Records
CRYPTA annonce la sortie de son premier album, Echoes of the Soul
dark horse white horse - promo
DARK HORSE WHITE HORSE – Marcela Bovio, 01/04/2021
Gojira - Fortitude
[GOJIRA] Nouvelle lyric video

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.