Home > Chronique > BLUE ÖYSTER CULT- Hard Rock Casino Cleveland 2014

BLUE ÖYSTER CULT- Hard Rock Casino Cleveland 2014

Hard Rock Casino Cleveland 2014 par blue yoster cult

NOTE : 3.5/5

 

Leur style musical balance entre hard rock, heavy metal, rock psychédélique, voire hard rock aux entournures progressives. Leur sigle fut, il y a longtemps, objet de polémique, car certains imbéciles le virent comme un dérivé de la croix gammée. Et là après pas loin de deux décennies, ils annoncent la sortie d’un nouvel album. Mais en attendant, ils offrent en pâture, la réédition d’albums comme « Heaven Forbid » (1998) et « Curse of the Hidden Mirror » (2001), qui n’étaient plus distribués dans certaines parties du monde. La compilation « Cult Classic » (1994) et l’album live « A Long Day’s Night » (2002) auront aussi droit au chapitre.

 

 

Plusieurs concerts donnés par le groupe bénéficieront aussi d’une sortie. En voici le premier en la personne du double live « Hard Rock Casino Cleveland 2014”. Un bon moyen d’étaler le large éventail musical de ce groupe né en 1971. Mais au fait de qui je parle ? De BLUE ÖYSTER CULT bien sûr et c’est un vrai régal de réentendre des titres comme (Don’t Fear) The Reaper, Godzilla, Burnin’ for You. Il est bien dommage qu’il n’y figure pas Take me away (de l’album The Revölution by Night).

 

 

Par contre, et c’est très personnel, on y retrouve moults titres de leurs trois premiers albums, à cette époque où ils dispensaient un hard rock imparable à l’atmosphère particulière et froide, période où le line up de légende était encore présent. A l’écoute de morceaux comme Cities on Flame with Rock and Roll, Then Came the Last Days of May,The Red & the Black, O.D.’d on Life Itself, Hot Rails to Hell, Career of Evil, ME 262, Harvester of Eyes, mon Coeur a fait un bond, car à mes yeux et pour certains vieux fans, c’est leur meilleure période.

 

 

Alors je ne sais pas ce que Buck Darma et Eric Bloom, les deux derniers survivants de la formation originelle vont nous pondre sur la galette à venir, mais j’espère que ce sera une découverte pour les jeunes générations qui ne connaissent que DEEP PURPLE, BLACK SABBATH et LED ZEPPELIN. En tous les cas, le mix de ce live retrace assez bien la coloration auditive de ce que peut envoyer le BÖC sur les planches et dans certains cœurs.

 

   TRACKLIST:

CD1
1. Od’d On Life Itself
2. The Red And The Black
3. Golden Age Of Leather
4. Burnin’ For You
5. Career Of Evil
6. Shooting Shark
7. The Vigil
8. Me262
9. Buck’s Boogie
10. Black Blade

CD2
11. Then Came The Last Days Of May
12. Godzilla
13. (Don’t Fear) The Reaper
14. Harvester Of Eyes
15. I Love The Night
16. Hot Rails To Hell
17. Cities On Flame With Rock And Roll

You may also like
Sodom - 20th Anniversary Edition of the Anti-War Album
[SODOM] 20e Anniversaire Edition de l’album Anti-War
Black Stone Cherry - 2020
[BLACK STONE CHERRY] Nouvelle vidéo « Give Me One Reason »
RICKY WARWICK- When Life Was Hard & Fast
RICKY WARWICK – When Life Was Hard & Fast
alice cooper - detroit stories
ALICE COOPER – Detroit Stories

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.