Home > Chronique > DARK TRANQUILLITY- Moment
moment par dark tranquility

NOTE : 3.5/5

Le 20 novembre, DARK TRANQUILLITY revient avec un nouvel album nommé « Moment ». Que doit-on en attendre ? Ils en avaient déçu plus d’un avec l’album « Construct », puis avaient pondu un « Atoma », beaucoup plus orgasmique, renouant, en partie, avec l’impact des premiers albums. De plus, l’arrivée de deux nouveaux guitaristes, Christopher Amott et Johan Reinholdz en remplacement de Martin Henriksson et Niklas Sundin, peut avoir changé la donne. Et bien, je dirai qu’on s’oriente vers deux tendances.

 

 

D’un côté, on retrouve sur de nombreux morceaux où le growl règne en maître, du bon vieux death mélo des familles. Du coup, on a le droit à des titres comme Phantom Days ou l’épique Empires Lost to Time avec ses petits riffs estampillés Göteborg qui ne sont pas sans rappeler un certain IN FLAMES de la bonne époque. Transient, Identical to None sont également de bonnes compostions, tout en profondeur et énergie, sans oublier Failstate au groove thrashy et A Drawn Out Exit, obscur, lancinant, hypnotique. Du bon DARK TRANQUILLITY !

 

 

Et puis il y a les autres morceaux où le growl se partage la vedette avec une voix claire à la DEPECHE MODE. La musique, tout en restant puissante, devient, par instants, plus aériennes, dark, parfois pas loin d’un metal progressif (Remain in the Unknown), tout en mélancolie et passages instrumentaux fait avec art et, il faut bien l’avouer même si on est moins fan de cette tournure musicale, portée par une classe certaine. On y trouve de belles mélodies attachantes comme pour Standstill ou bien Ego Deception, ce titre distillant une aura sombre et un côté dark.

 

 

Alors est-ce un bon album ? j’oserai dire que oui, même si je lui préfère son côté plus hargneux et si des morceaux comme In Truth Divided me laisse froid, car trop éthéré, empaqueté dans un indus ambiant aux lignes douces. On a beau dire et beau faire, comme je le disais plus haut, ce groupe, montre ici, qu’il possède du chien, mais aussi de l’envergure. De plus, le mix est parfait et les nouveaux musiciens possèdent une vélocité technique non-dédaignable. Pour certains fans des premiers instants, ils aimeront la moitié de l’album, pour les autres plus open, ils le diront de qualité, même si DARK TRANQUILLITY, loin de se replonger via une route musicale différente, n’innove pas, mais fait ce qu’il sait faire tout en s’appuyant sur deux tableaux.

 

  TRACKLIST :

01. Phantom Days

02. Transient

03. Identical to None

04. The Dark Unbroken

05. Remain in the Unknown

06. Standstill

07. Ego Deception

08. A Drawn Out Exit

09. Eyes of the World

10. Failstate

11. Empires Lost to Time

12. In Truth Divided

You may also like
Sodom - 20th Anniversary Edition of the Anti-War Album
[SODOM] 20e Anniversaire Edition de l’album Anti-War
Black Stone Cherry - 2020
[BLACK STONE CHERRY] Nouvelle vidéo « Give Me One Reason »
Ensiferum en tournée en France
[ENSIFERUM] En tournée France en 2022
Oranssi Pazuzu - Mestarin Kynsi
Récap’ 2020 / Par Stef

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.