Home > Chronique > FELETH- Depravity
depravity par féleth

NOTE : 3.5/5

« Niché dans la petite ville d’Alta, dans le nord de la Norvège, bien au-dessus du cercle arctique, il y a un grondement de brutalité …. Connu sous le nom de Féleth ». Voilà comment commence la bio du groupe FELETH que je me suis juste contenté de traduire en français… Mais comme j’aimais beaucoup cette entrée en matière, j’ai voulu vous la faire partager.

 

 

Il s’agit là d’un jeune groupe en devenir qui d’emblée, fait montre d’une sacrée maturité musicale. Effectivement, par le biais de ce premier album « Depravity », ce quintet nous propose un death eclectique, technique, puissant (très), emmené par deux growls éructés de concert, l’un death l’autre plutôt black. La batterie provoque un véritable tir de barrage (Ember) et pousse dans ses retranchements un metal vindicatif, aux plans souvent divers au sein d’un même titre.

 

 

Quelques exemples : Hollow Words est heavy en introduction, puis s’ensuivent une kyrielle de plans de guitare qui se télescopent les uns des autres avec un feeling thrashy et une odeur de metal mort qui nous viendrait presque de la Floride. Ravenous est boosté par des tempos percutés et des solos techniques, quant à Arise, il est franchement dans la gamme d’un thrash/death technique. Dans Dissolution, on y trouve des passages death/hardcore/thrash suivi ensuite d’un moment jazz inattendu ! Et ce n’est pas fini… On y découvre aussi des pointes de black et le morceau se termine même par un chant clair post hardcore ! Pale Tongue se nimbe d’un beau paysage ambiant, quant à Swan Song son influence est à rangé dans le tiroir deathcore.

 

 

Bref, vous aurez compris le message : ce metal est à la fois très rentre-dedans tout en étant vraiment varié et jamais linéaire. Alors certains vont me dire que cela peut paraître dispersé, et bien non, leur musique est menée avec beaucoup de cohésion. Après pas sûr que les fans d’old school apprécieront, quoique …. En tous les cas, ils transcendent les limites traditionnelles du genre en créant des assauts lourds et mélodiques. Bien à vous. Cela sort le 22 mai.

 

 TRACKLIST :

1. Ember
2. Hollow Words
3. Ravenous
4. Arise
5. Dissolution
6. Pestilence
7. Pale Tongue
8. Swan Song

You may also like
A.A. Williams - Forever Blue
[A.A. WILLIAMS] Extraits du 1er album
intimalicious par stone of a bitch
STONE OF A BITCH- IntimAlicious
Korn - Can Your Hear Me (acoustic)
[KORN] Can You Hear Me en acoustique
solitude in madness par vader
VADER- Solitude In Madness

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.