Home > Chronique > GHØSTKID- Ghøstkid
Ghøstkid par Ghøstkid

NOTE : 3.5 / 5

Et voici GHØSTKID et son premier album éponyme…. « Ghostkid ». Ce groupe a été créé par Sebastian « Sushi » Biesler (anciennement ESKIMO CALLBOY) qui a réuni autour de lui des amis aux vues similaires pour façonner ce projet : Steve Joakim (batterie) de Suède ainsi que Danny Güldener (guitare) et Stanislaw Czywil (basse), qui jouaient tous deux dans TO THE RATS AND WOLVES et RESSURECTION OF HATE. Et musicalement cela donne quoi ? 

 

 

Je dirai que c’est un peu la nouvelle mouvance metalcore. Je ne suis pas fan de ce style, alors pourquoi avoir choisi de faire cette chroniquer ? Juste par curiosité, pour voir où en étais ce genre. Alors les codes n’ont pas trop changé : on joue beaucoup sur les contrastes entre pop aux lignes mélodiques archi connues et metal impact aux guitares compressées et puissantes, voix énervées dont le phrasé me rappelle un peu, ici, SLIPKNOT, en alternance avec des voix claires. Après ce qui change par rapport à « l’ancien metalcore », est qu’on ne trouve plus de death ou de thrash, de solos acrobatiques démonstratifs ourlés d’une technicité à tout va. 

 

 

On tend plutôt vers un mix d’indus, d’électro, de metal moderne, de post hardcore. Tout est savamment dosé, on n’est pas dans la surenchère genre « je t’en met plein la tête » et on joue entre le « lumineux » et le plus sombre, voire le plus malsain, comme sur la partie indus de you & i. Il y a même quelque chose de lancinant et de dangereux sur supernova. J’aime bien aussi Fool, au gros son metal sans oublier le rapide this is not Hollywood . Même si ce n’est pas ma tasse de thé, ils s’en sortent bien sur les plus « légers » cold war et sharks, le genre de titres pop qui attirera un grand public.

 

 

 D’ailleurs, les harmonies employées dans les moments “popisants” » ne sont en général pas trop « sucrées » (crown). Voilà, je ne suis pas adepte de cette musique, mais du coup, j’avoue qu’ils ont fait du bon boulot ! Pour la petite histoire, une influence de leur leader étant FEVER 333, cela m’a ouvert vers un nouveau monde métallique que je ne connaissais pas. En tous les cas, que voilà une galette qui me fait dire une fois de plus : l’efficacité allemande n’est pas un vain mot, car ils nous viennent de l’autre côté du Rhin. Du bon boulot.

 TRACKLIST :

   1. Fool

 2. start a fight

   3. Sharks

 4. Drty

  5. Thi is not hoollywood

 6. You & I

   7. Supernova

 8. Crown

   9. Cold war

  10. Zero

  11. This is not hollywood

You may also like
Korpiklaani - Jylhä
[KORPIKLAANI] 1er extrait du prochain album
United States Of Anarchy par evildead
EVILDEAD- United States Of Anarchy
lila-h, par arkan
ARKAN- Lila H
Soilwork - A Whisp Of The Atlantic
[SOILWORK] Nouveau clip et un EP en décembre

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.