Home > Chronique > IRON Flesh- Summoning the Putrid

IRON Flesh- Summoning the Putrid

summoning the putrid - iron flesh

NOTE : 4/5

Et voici le deuxième « vrai » album du groupe Bordelais IRON FLESH, qui a pour nom « Summoning the Putrid ». Inutile de rappeler qu’au sein de cette formation, on trouve du joli monde habitué à nager dans les eaux noires et tumultueuses du death metal old school. Au hasard un certain Sébastien Lalanne (THE GREAT OLD ONES), ou bien encore Sylvestre Alexandre (ex AGRESSOR). Fondé par Julien Helwin, ce dernier peut être fier du résultat.

 

 

Comment dire, ici, on a le droit au son death suédois, à la fois heavy, compressé d’électricité, dans les graves tout en ayant la particularité de mettre également de la diversité dans leur metal mort old school. En fait, on y découvre, à la fois, la sauvagerie du grand nord, via les 90’ comme pour des titres boostés, entre autres, aux blast beat tels que Servants of Oblivion avec son solo mélodique ou bien encore Relinquished Flesh. Il y a aussi des titres enlevés, épiques dans leur riffing mélodique (Thy Power Infinity,. Incursion of Evil).

 

 

 Et puis les titres plus lents, voire dommesque où, je trouve, ils excellent. Demonic Enn possède un riff, une pulsation hypnotique, un grand titre qui fait dire qu’il n’est nul besoin d’être super technique pour arriver à balancer une atmosphère implacable et accrocheuse. Autres exemples, Convicted Faith, qui clôt l’album, drive quelque chose de majestueux et de désespéré ; Cursed Beyond Death vous prend aux tripes, musclé et sombre. Quant à Death and the Reaper’s Scythe, il est éléphantesque, métronomique, royal. 

 

 

Ce que j’aime dans leur death, c’est qu’on y sent de la passion avec une écriture, un son qui fait appel aux origines le tout enveloppé d’un certain respect. Et puis Demonic Enn et Death and the Reaper’s Scythe sont des titres imparables dans ce qu’ils dégagent. Alors du bon boulot où la simplicité, l’aura vintage et un certain don pour la composition, en font un album plus qu’honnête.

 

   TRACKLIST :

1. Servants of Oblivion
2. Relinquished Flesh
3. Demonic Enn
4. Purify Through Blasphemy
5. Cursed Beyond Death
6. Death And The Reaper’s Scythe
7. Incursion of Evil
8. Thy Power Infinite
9. Convicted Faith

You may also like
Fyrnask - VII - Kenoma
[FYRNASK] Extraits du prochain album
Crypta annonce la sortie de leur premier album le 11 juin chez Napalm Records
CRYPTA annonce la sortie de son premier album, Echoes of the Soul
dark horse white horse - promo
DARK HORSE WHITE HORSE – Marcela Bovio, 01/04/2021
Gojira - Fortitude
[GOJIRA] Nouvelle lyric video

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.