Home > Chronique > PATRON- Patrón
patron du groupe patron

NOTE : 3.5/5

Parfois, cela m’arrive : chroniquer un cd que je n’aime pas mais, dont la charge créatrice donne envie de le faire partager à d’autres, car respect. Alors voici « Patron » du groupe PATRON. À son propos, Le label KLONOSPHERE a envoyé ce qui suit : « Le chanteur du groupe est Français mais le projet est produit par Alain Johannes qui participe également à l’album. Il est connu pour avoir travaillé avec CHris Cornell (SOUNDGARDEN). Sur cet album , on retrouve également les musiciens suivant : Joey Castillo (DANZIG, QUEENS OF THE STONE AGE, THE BRONX.), Nick Oliveri (KYUSS, QUEENS OF THE STONE AGE, MONDO GENERATOR…), Barrett Martin (MAD SEASON, SCREAMING TREES, TUATARA…), Aurélien Barbolosi (ASTON VILLA), Monique St Walker (BLACKBIRD DAYS) et d’autres encore…”.

 

 

En fait, c’est le premier album solo de Lo qui officie dans le groupe LOADING DATA. Cela donne un album à la fois glacé et lancinant, au groove pop. Mais laissez-moi m’exprimer à ma façon. On va dire que ceux qui aiment QUEENS OF THE STONE AGE devraient y trouver leur compte. Pour ma part, leur musique est faite à partir de riffs répétitifs, avec un feeling robotique, mécanique, dans lequel s’insinue une petite touche électro discrète. Il y a des petits gimmicks, faciles mais prenants comme sur Room with A View, Very Bad Boy, Jump In The Fire. On pourrait, avec beaucoup de recul et une bonne dose d’imagination, imaginer IGGY POP sur Very Bad Boy, BOWIE en mode grunge sur Room With A View, voire les RITA MITSOUKO sur celui de Around My Neck. Et pourquoi pas les STRANGLERS quand arrive Leave It All Behind.

 

 

Ok, là, je vais très très loin dans la comparaison, mais je suis en présence d’un univers qui n’est pas le mien, alors je me sers de ce que je connais. Rajoutez une flagrance chinoise sur The Maker, du banjo posé sur Seventeen.  Là-dessus, il y a la voix de lo qui est celle d’un crooner dans les graves avec un petit quelque chose de précieux à la DEPECHE MODE. Vous rajoutez des effets sur la guitare, une bonne basse, une batterie métronomique ; vous enveloppez tout cela dans quelque chose d’hypnotique, comme si les artistes dont j’ai cité les noms étaient transportés dans un univers un peu psyché new wave.

 

 

Alors, je n’ai pas aimé, car les harmonies employées ne sont pas dans mes tripes, exception faites de How To Land que je me suis passé en boucle. Cependant, il fallait que je chronique cet album, car on est en présence d’un univers particulier et j’ai un profond respect pour ce qu’ont fait ces musiciens.

   TRACKLIST :

 1. Room with a view

2. Who do you dance for

  3. Very bad boy

4. Jump in the fire

5. The maker

  6. Hold me tight

 7. Seventeen

8. Around my neck

 9. Leave it all behind

10. She devil

 11. How to land

 

 

 

 

You may also like
Déluge - Ægo Templo
[DELUGE] 1er extrait du nouvel album
Draconian - Under A Godless Veill
[DRACONIAN] Nouvelle lyric video
pièce de huit du groupe black bart
BLACK BART- Pièce de huit
Deftones - Ohms
[DEFTONES] Nouvel extrait du prochain album

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.