Home > TOP DE LA RÉDACTION > Récap’ 2020 / Par Baptiste

 

Vous en conviendrez : en 2020, la musique aura été d’un grand secours pour la planète entière. Si nous avons tous été privé dès le premier trimestre de nos concerts et festivals, dont les affiches se sont très vite vues affublées d’un énorme « ANNULÉ » ou « REPORTÉ », nous avons quand même bénéficié du réconfort de nos sons favoris et faire de belles découvertes, à défaut de vibrer au rythme du spectacle vivant.

Ainsi, la pandémie ne nous aura pas enlevé tous les privilèges. Bon nombre de nos musiciens ont continué à produire autant, si ce n’est plus, lors de cette année dite « blanche ». Eh oui : qui dit : « pas de tournée », dit : « temps libéré pour écrire, composer et, potentiellement, enregistrer de nouvelles compos’ » ! Comme on dit, il faut voir le bon côté des choses…

 

Photo d'ambiance au Hellfest Open Air 2019

Hellfest 2019 (photo : Julien Zannoni)

 

C’est donc avec une gratitude et un plaisir encore plus grands que la rédaction de METAL FRANCE vous partage ses Récap’ 2020 (par ailleurs enrichis de toutes nouvelles catégories !) avec, bien entendu, l’espoir que 2021 nous rende nos précieux événements.

En attendant, nous tenions à souhaiter tout le courage du monde aux acteurs de l’événementiel, aux organisateurs, techniciens, musiciens, ingénieurs du son, promoteurs, propriétaires de salles, photographes et tous ceux œuvrant sans relâche pour nous offrir des spectacles et festivals toujours plus réjouissants : ça ne changera rien, mais vous pouvez être sûrs que notre admiration pour vous n’en est que plus grande et qu’on sera au rendez-vous à votre retour pour glorifier votre travail.

Vous nous êtes ESSENTIELS.

Place maintenant au Top de Baptiste… Merci à vous qui nous lisez !

 

| MEILLEURES SORTIES |

 

10 / OUR MIRAGE – Unseen Relations (post-hardcore/alternatif)

Sur le papier, rien de bien emballant chez OUR MIRAGE : un groupe de minets évoluant dans un style ultra balisé. Et pourtant, je me suis fait embarquer par leur metal sans surprise mais à la charge émotionnelle certaine. Un album écouté en boucle et que je ne pouvais donc pas ignorer dans mon top de l’année !

 

 

 

 

Cover de H.E.A.T II par H.E.A.T

9 / H.E.A.T – H.E.A.T II (hard rock mélodique)

Des tubes, des tubes et encore des tubes ! Pas l’album le plus créatif de la décennie, mais une telle qualité de composition impose le respect. Un album qui m’aura remonté le moral pendant le confinement, ça méritait bien une présence dans le top 10 !

Lire notre chronique de “H.E.A.T II”

 

 

 

 

Armored Saint - Punching The Sky (cover)

8 / ARMORED SAINT– Punching The Sky (heavy)

Ces propos n’engagent que moi : le seul vrai bon chanteur de ANTHRAX est John Bush. Mais puisque le groupe s’accommode maintenant du chant approximatif de Belladonna, c’est chez ARMORED SAINT qu’on peut retrouver le chanteur ! Et on n’y perd pas au change : “Punching The Sky” est à nouveau un album de grande qualité, rempli de compo imparables.

 

 

 

 

7 / BLEED FROM WITHIN – Fracture (metalcore)

Dans un style sinistré qui peine à se renouveler, on tombe quand même tous les ans sur une bonne surprise. En 2020, c’est de BLEED FROM WITHIN que vient le salut ! Sans réinventer la poudre, les écossais fracassent tout sur leur passage et prouvent que le metalcore est encore capable de beaux sursauts.

 

 

 

 

My Dying Bride - The Ghost Of Orion (cover)

6 / MY DYING BRIDE – The Ghost Of Orion (doom)

“Feel The Misery” (2015) avait été une renaissance pour le groupe. “The Ghost Of Orion” confirme le renouveau : MY DYING BRIDE est officiellement à son meilleur niveau !

 

 

 

 

 

 

The Erkonauts - I Want If To End (cover)

5 / THE ERKONAUTS – I Want It To End (prog’ / avant-garde)

Ce nouvel album le confirme : la formation suisse fait bien partie des plus énervées et créatives du circuit ! Le groupe montre cependant une nouvelle facette plus sombre, plus mature, plus “prog’ ” dans l’esprit. Une musique toujours plus riche qui augure du meilleur pour l’avenir.

 

 

 

 

Cover de Resurrection par ACACIA

4 / ACACIA – Resurrection (metal progressif)

Un groupe inconnu, revenu de nulle part, qui sort un des meilleurs albums de metal prog’ de l’année : les Italiens frappent très fort ! En espérant maintenant qu’ils ne lancent pas un nouveau hiatus de 20 ans…

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

Protest The Hero - Palimpsest (cover)

3 / PROTEST THE HERO – Palimpsest (prog-core)

Si le groupe n’avait jamais déçu, il leur restait à sortir un grand album pour les asseoir définitivement parmi les grands noms du metal progressif contemporain. “Palimpsest” est cet album !
Plus prog’, plus aéré, plus construit, plus homogène… Un album sans défaut en somme.

 

 

 

 

 

Envy - The Fallen Crimson(cover)

2 / ENVY – The Fallen Crimson (screamo)

Le fait qu’après 20 ans de carrière, le groupe arrive toujours à se renouveler est déjà remarquable. Que cela soit matérialisé par un album de la trempe de “The Fallen Crimson” est un petit miracle. Les Japonais n’ont pas de concurrence sur leur créneau et continuent à écrire leur légende !

 

 

 

 

 

 

Intronaut - Fluid Existential Inversions (cover)

1 / INTRONAUT – Fluid Existential Inversions (metal progressif)

Déjà présent dans mon Top de la décennie 2010, INTRONAUT a peut-être déjà bien sorti l’un des meilleurs albums de la décennie suivante.

“Fluid Existential Inversions” est ni plus ni moins qu’un chef d’œuvre de musicalité, de variété et de personnalité.

 

 

 

 

 

| MENTION HONORABLE |

 

Pain Of Salvation - Panther

PAIN OF SALVATION – Panther (metal progressif)

Après le fabuleux “In The Passing Light Of Day” (2017) qui marquait le retour du groupe au metal progressif (et à la musique intéressante en ce qui me concerne), c’est peu dire que j’attendais impatiemment ce nouvel album.
Et si je ne suis pas déçu, il me manque ce petit supplément d’âme qui fait les grands albums. Le temps pourra cependant faire son œuvre tant “Panther” est une œuvre plus compliquée qu’elle en a l’air.

 

 

| MEILLEUR VISUEL | New !

 

Svart Crown - Wolves Among The Ashes

SVART CROWN – Wolves Among The Ashes (black/death)

Je dois bien reconnaître que je ne prête qu’une attention partielle aux visuels des albums que j’écoute. L’essentiel restera toujours la musique. L’exercice de mettre en avant une cover d’album n’avait donc rien de naturel pour moi !
J’ai cependant assez vite repensé à celle du dernier album en date des français de SVART CROWN. Si l’album est bon sans exceller, la pochette m’a interpellé par sa noirceur classieuse et menaçante… qui certes ne respire pas l’optimisme !

| ÉVÉNEMENTS DE L’ANNÉE |

RÉELS OU VIRTUELS…!

 

Cette catégorie, auparavant consacrée aux concerts, inclut cette année les nombreux “live streams” de 2020, afin de pallier l’absence quasi-totale de spectacles vivants.

 

Je n’ai honnêtement rien à sauver cette année 2020 !
Pas un seul concert, pas un live suivi sur internet, trop déprimant.

| COMPOS’ DE L’ANNÉE | New !

 

En cette année mouvementée, gloire aux tubes simples et immédiats ! Dans des styles différents, trois titres m’ont remonté le moral en 2020 :

Eskimo Callboy - MMXX (cover)

Cover de l’EP MMXX par Eskimo Callboy

1 / Dangerous Ground, extrait de l’album H.E.A.T II par H.E.A.T
2 / The Faceless, extrait de l’album The Sinner par KILL THE LIGHTS
3 / Hypa Hypa, extrait de l’EP MMXX par ESKIMO CALLBOY

| LES GRANDS OUBLIÉS DE 2019 | New !

 

Ce n’est pas parce qu’on les a découverts après coup qu’ils ne méritent plus notre attention. Il n’est jamais trop tard !

 

opeth - in cauda venenum

01 / OPETH – In Cauda Venenum (metal progressif)

Avec le recul, je me demande encore comment le dernier album des Suédois a pu ne pas finir dans mon Top 2019. Peut-être sorti trop tard dans l’année pour me permettre d’en intégrer les qualités…? Car ce “In Cauda Venenum” est un vrai bijou, incroyablement moderne et pertinent pour un groupe aux 25 ans de carrière.

OPETH est toujours au top et prouve une nouvelle fois qu’il est un des plus grands groupes de metal de l’histoire, rien de moins.

 

 

 

 

Defeater - Defeater (cover)

02 / DEFEATER – Defeater (hardcore / post-hardcore)

12 ans de carrière, 5 albums, et pourtant je n’avais jamais entendu parler de ce groupe américain avant 2020.
Grand mal m’en a pris car non seulement le groupe évolue dans un hardcore ultra mélodique à la limite du post-hardcore, soit un style tout à fait dans mes goûts, mais ils sont en plus sacrément doués.

 

 

 

 

 

 

| CE QU’IL ME TARDE EN 2021 |

 

michael romeo de symphony x à paris en 2019

Michael Romeo de SYMPHONY X à Paris en 2019 (photo : Matthieu Lelièvre)

 

1 / Un concert ! À ce stade, n’importe quel groupe fera l’affaire… Mais idéalement, que l’on puisse participer à l’un des grands festivals français pour sortir enfin de cette crise.

2 / Comme 2020 ne m’a pas offert ce que je demandais, je réitère mon souhait : “un nouvel album de SYMPHONY X qui reviendrait vers le prog de “V” (2000) ou “The Odyssey” (2002)”…

_____________________

Restez connectés pour le reste de nos Top 2020 !

You may also like
toehider - i like it
Récap’ 2020 / Par Lucinda
acdc - power up
Récap’ 2020 / Par Olivier No Limit
My Dying Bride - Macabre Cabaret
[MY DYING BRIDE] Nouvelle lyric video
Pain Of Salvation - Panther
[PAIN OF SALVATION] 1er single du nouvel album

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.