Home > TOP DE LA RÉDACTION > Récap’ 2020 / Par Lucinda

 

Vous en conviendrez : en 2020, la musique aura été d’un grand secours pour la planète entière. Si nous avons tous été privé dès le premier trimestre de nos concerts et festivals, dont les affiches se sont très vite vues affublées d’un énorme « ANNULÉ » ou « REPORTÉ », nous avons quand même bénéficié du réconfort de nos sons favoris et faire de belles découvertes, à défaut de vibrer au rythme du spectacle vivant.

Ainsi, la pandémie ne nous aura pas enlevé tous les privilèges. Bon nombre de nos musiciens ont continué à produire autant, si ce n’est plus, lors de cette année dite « blanche ». Eh oui : qui dit : « pas de tournée », dit : « temps libéré pour écrire, composer et, potentiellement, enregistrer de nouvelles compos’ » ! Comme on dit, il faut voir le bon côté des choses…

marko hietala - paris 2020

Marko Hietala à la Machine de Paris en février 2020 (photo : Béranger Bazin)

 

C’est donc avec une gratitude et un plaisir encore plus grands que la rédaction de METAL FRANCE vous partage ses Récap’ 2020 (par ailleurs enrichis de toutes nouvelles catégories !) avec, bien entendu, l’espoir que 2021 nous rende nos précieux événements.

En attendant, nous tenions à souhaiter tout le courage du monde aux acteurs de l’événementiel, aux organisateurs, techniciens, musiciens, ingénieurs du son, promoteurs, propriétaires de salles, photographes et tous ceux œuvrant sans relâche pour nous offrir des spectacles et festivals toujours plus réjouissants : ça ne changera rien, mais vous pouvez être sûrs que notre admiration pour vous n’en est que plus grande et qu’on sera au rendez-vous à votre retour pour glorifier votre travail.

Vous nous êtes ESSENTIELS.

Place maintenant au Top de Lucinda… Merci à vous qui nous lisez !

 

| MEILLEURES SORTIES |

 

Paradise Lost - Obsidian

10 / PARADISE LOST – Obsidian (death metal mélodique)

Le groupe parviendrait presque à égaler l’emblématique “Draconian Times”, qui a fêté ses 25 ans en 2020. Et ce passage au quart de siècle semble avoir donné un coup d’inspiration à PARADISE LOST, qui fait nettement mieux sur “Obsidian” que sur leurs sorties récentes.

On se complait ainsi dans cette atmosphère death mélo sombre convaincante de bout en bout, et on se réjouit des titres puissants que sont Fall From Grace, The Devil Embraced, Ghosts et Darker Thoughts. Un véritable réconfort.

 

 

6S9 - as above so below

9 / 6S9 – As Above So Below (EP) (synthwave / electro rock)

CARPENTER BRUT meets ETHS… Alléchante pour certains, risquée pour d’autres, cette alliance est pourtant une bénédiction pour ceux qui n’osaient l’espérer. Et c’est bien ce que l’on retrouve avec un plaisir non dissimulé sur “As Above So Below”, premier EP solo de Staif Bihl.

Chacun des cinq titres est direct et entraînant : le musicien exploite intelligemment ses inspirations, tout en parvenant à se détacher de son passé musical. Un premier essai très concluant !

Lire notre chronique de “As Above So Below”

Lire notre interview avec Staif Bihl (21/04/2020)

 

haken - virus

8 / HAKEN – Virus (metal progressif)

Je crains le jour où un album d’HAKEN sera tellement prog’ et technique que rien n’en ressortira à mes oreilles… Mais ce jour-là n’est pas encore arrivé !

Plus nuancé et captivant que son grand frère “Vector” (2018), “Virus” nous en met plein la vue, notamment avec la pentalogie Messiah Complex, où un rappel à l’emblématique Cockroach King apparaît sur la partie V (un clin d’œil que les fans ont dû recevoir avec gratitude).

HAKEN nous offre également des titres plus directs tels que Carousel et Canary Yellow, non dénué d’une touche de mélancolie. Une véritable réussite toute de jaune vêtue !

 

 

 

 

abduction - jehanne

7 / ABDUCTION – Jehanne (black metal progressif)

… Ou comment se prendre de passion pour le black ET l’histoire de France ! Après deux albums en 2016 puis en 2018, les Français nous offrent “Jehanne”, œuvre imposante dans laquelle nous suivons avec fascination les traces de la célèbre Jeanne d’Arc, de Domrémy à Rouen.

Et dès la première écoute, un constat s’impose : tout y est très soigné. On ne tombe jamais dans la facilité, de la structure des morceaux aux paroles ciselées à l’or fin, en passant par une technicité jamais intrusive et une voix tour à tour conteuse, passionnée, austère ou déchirante.

De quoi nous redonner goût à ce véritable monument historique !

Lire notre chronique de “Jehanne”

Lire notre interview avec Guillaume Fleury (12/04/2020)

toehider - i like it

6 / TOEHIDER – I Like It! (rock progressif)

Si le metal et le rock devaient exploser en mille couleurs, il prendrait la forme de “I Like It!”. Le one-man band TOEHIDER surprend encore et toujours, à chaque seconde, et à chaque morceau !

Chargé et hétérogène, “I Like It!” n’est pas pour autant dépourvu d’une certaine logique musicale et s’écoute de façon fluide. Mr. Mills mêle habilement les styles et les sonorités, du folk au heavy en passant par du groovy, de l’épique, de la pop, des sons de jeux vidéos ou de western spaghetti…!

Et bien sûr, on vous met au défi de trouver un artiste capable de jouer autant avec son chant sans perdre une once de crédibilité. À découvrir, si ce n’est pas déjà fait.

Lire notre interview avec Mike Mills (08/09/2020)

nightmare - aeternam5 / NIGHTMARE – Aeternam (heavy metal mélodique)

“Dead Sun” (2016) était doté de qualités indéniables, mais “Aeternam” se voit d’autant plus addictif, et ce n’est pas le changement de chanteuse lead qui altérera ce fait. En réalité, NIGHTMARE ne nous avait plus autant emballés depuis le grand “Dominion Gate” (2005) !

Les Grenoblois produisent ici quelque chose de solide et d’accrocheur, et la nouvelle recrue Madie, dont la voix est certes moins rauque que celle de ses prédécesseurs, parvient à nous convaincre sans problème avec son chant fort et diversifié.

Les riffs sont rudement accrocheurs, et si les structures restent simples et directes, tout est bien étudié et équilibré, en particulier sur les exceptionnels Aeternam, Anneliese, Black September et Downfall Of A Tyrant, qu’on adore écouter en boucle.

Lire notre interview avec Yves Campion et Madie (11/09/2020)

Zeal & Ardor - Wake Of A Nation

4 / ZEAL & ARDOR – Wake Of A Nation (EP) (soul metal avant-gardiste)

Manuel Gagneux, le papa du projet, produit 6 titres faisant notamment écho au meurtre de George Floyd, en mai dernier. Le musicien continue ainsi de dénoncer la discrimination et les injustices, toujours sur fond de soul et de musique extrême.

On se plonge avec attention dans les mélancoliques Vigil et At The Seams, les tempétueux Tuskegee et Trust No One, ou encore le poignant I Can’t Breathe. Le sombre titre éponyme, véritable cri de colère semi “a capella”, achève l’EP avec énergie.

“Wake Of A Nation” n’est peut-être qu’un EP de 17 minutes, mais dans le fond, il s’impose comme le digne successeur de “Stranger Fruit” (2018) et annonce de beaux jours à la formation.

darkenhöld - arcanes & sortilèges

3 / DARKENHÖLD – Arcanes & Sortilèges (black metal médiéval)

Encore une pépite de black offerte par un groupe venu de chez nous !

Les titres inspirés et mélodieux, doux et violents, galopants et poétiques de cet “Arcanes & Sortilèges” nous font passer un moment de pure magie.

On a tout particulièrement été conquis par Héraldique et sa partie instrumentale, où la douce mélodie à la guitare sèche est suivie d’une montée en puissance avec solo et double pédale, et le fantastique Mystique De La Vouivre, qui, après un bel effet d’attente, s’emporte de façon épique. Ce ne sont là que deux exemples parmi tant d’autres.

Bravo à nos Français !

 

 

 

 

 

 

lunatic souls - through shaded woods

2 / LUNATIC SOUL – Through Shaded Woods (pagan folk / rock progressif)

Que ce soit avec l’entêtant Navvie, le long et entraînant Summoning Dance ou le nostalgique The Fountain, qu’il fut bon de se laisser bercer par “Through Shaded Woods” en ces temps troublés !

Selon ses dires, Mariusz Duda (RIVERSIDE) a voulu produire ici une musique plus positive que sur les albums précédents, sans pour autant délaisser son irrésistible touche de mélancolie. Et c’est en effet un joyau apaisant et enchanteur dont on s’imprègne ici.

Nul besoin d’attendre sa séance de méditation ou sa balade en forêt pour profiter pleinement du précieux folk de ce nouveau LUNATIC SOUL !

 

 

 

 

 

 

ayreon - transitus

1 / AYREON – Transitus (metal progressif / rock opera)

Arjen Lucassen s’attelle ici à un nouveau projet ambitieux : la création de son propre Jesus Christ Superstar !

Musicalement, on a de quoi se réjouir, avec les chœurs et orchestrations, les structures jazzy inattendues, et les performances réjouissantes des guests que sont Tommy Karevik, Cammie Gilbert, Amanda Somerville, Johanne James, Joe Satriani…

À en juger le nombre d’écoutes que je comptabilise depuis août dernier sans forcer, il m’est impossible de ne pas placer ce “Transitus” en n°1 de ce Top !

Lire notre chronique de “Transitus”

Lire notre interview avec Arjen Lucassen (09/09/2020)

 

 

 

 

| MENTION HONORABLE |

 

marko hietala - pyre of the black heart

Marko Hietala – Pyre Of The Black Heart

En 2020, Marko Hietela, illustre bassiste et chanteur dans NIGHTWISH, ressort son premier album solo en anglais, tandis qu’une version finnoise était parue quelques mois plus tôt. L’année passée a aussi permis au musicien de tourner en solo pour la première fois, tournée qui incluait d’ailleurs un passage à la Machine de Paris.

Ainsi, Marko nous a offert un très bon moment avec ses toutes premières compos’ solo, en particulier sur le titre final Truth Shall Set You Free, transcendant et inoubliable.

On doit bien avouer que “Pyre Of The Black Heart” est d’autant plus précieux que le musicien a annoncé son départ de NIGHTWISH, en plus de l’arrêt de sa carrière…

Lire notre reportage du concert à Paris, le 18/02/2020

 

 

 

| MEILLEUR VISUEL | New !

 

My Dying Bride - Macabre Cabaret

 

MY DYING BRIDE – Macabre Cabaret, par Bordin Roberto de Bunker Artworks

L’œuvre inspirée de l’esthétique du sublime nous donnerait presque l’impression de percevoir les bruits nocturnes et l’air frais de la nuit, tant elle est soignée au détail près. Cet EP, dont le nom aurait pu donner naissance à un tout autre type d’illustration, mêle dans son artwork noirceur inquiétante et rêveries mélancoliques. C’est là une toute autre direction artistique empruntée par MY DYING BRIDE comparé à l’album “The Ghost Of Orion” (2020), mais cela n’en est pas moins un choix plus qu’avisé !

 

| ÉVÉNEMENTS DE L’ANNÉE |

RÉELS OU VIRTUELS…!

 

Cette catégorie, auparavant consacrée aux concerts, inclut cette année les nombreux “live streams” de 2020, afin de pallier l’absence quasi-totale de spectacles vivants.

 

lindemann 2019

Lindemann

1 / LEPROUS, L’Empreinte, Savigny-le-Temple, 25/02/2020

Ultime concert auquel j’aurai assisté… Et je n’aurais pas pu espérer mieux pour “terminer” en beauté. Trois mois seulement après leur dernier passage en Ile-de-France, LEPROUS offre à son public une performance toujours plus touchante et intense. Le nouvel album “Pitfalls” (2019) est rôdé, les anciens titres tels que MB. Indifferentia ou The Valley s’y mêlent sans problème, la communication est au rendez-vous… Et le final infernal sur The Sky Is Red nous comble, à nouveau.

LEPROUS est un des rares groupes pour lesquels je me déplacerais à l’autre bout de l’Europe, s’il le fallait (on me dit dans l’oreillette que c’est déjà arrivé, et que ça se reproduira assurément !).

2 / LINDEMANN, l’Olympia, Paris, 21/02/2020

Aujourd’hui, le duo formé par Till Lindemann et Peter Tägtgren n’est plus. Heureusement, avant cette séparation, ils auront eu la brillante idée d’organiser une tournée européenne pour la promotion du deuxième (et dernier) album “F&M” (2019), et nous avons ainsi pu profiter d’un spectacle unique, avec cinématiques osées sur grand écran, crowdsurfing des deux musiciens dans un ballon transparent géant, ou encore lancer de poisson en direction de la fosse !

Du reste, on a adoré entendre en live les excellents Skills In Pills, Steh Auf, Platz Eins, Golden Shower, Ladyboy

Encore un des rares concerts ayant eu lieu en 2020, mais un concert plus que mémorable !

3 / LEPROUS, Urban Sound Studios AS, Oslo, Norvège, 31/05/2020 (concert en streaming)

Oui, encore eux. Ce qu’il faut savoir, c’est que LEPROUS est l’un des seuls groupes en 2020 à avoir pu : finaliser leur tournée européenne “in extremis” ; proposer quatre concerts virtuels très réussis en pleine pandémie ; se produire cet été devant un vrai public (mais assis), ET sortir un tout nouveau titre. EN 2020. Sans compter un temps considérable passé en studio pour la préparation du prochain album. Rien n’arrête les Norvégiens, rien !

En mai dernier, le groupe a ainsi fait l’expérience du concert virtuel pour la première fois. En dépit de la morosité générale, LEPROUS est parvenu à nous régaler en direct des studios Urban Sound d’Oslo avec un son optimal et leur habituel humour pince-sans-rire.

4 / Devin Townsend, homestudio à Vancouver, 18/04/2020 (concert en streaming)

Pour ses trois premiers “livestreams de quarantaine”, en avril dernier, Devin Townsend décide de reverser les fonds récoltés à des organismes et hôpitaux, ce qui est tout à son honneur ! Le tout premier s’attarde sur les “tubes” de sa carrière. Seul devant ses caméras, mais proposant un son excellent, le génie fou nous fait profiter des titres incontournables que sont Juular, Vampira, Why? ou Supercrush! et, par la même, nous redonne le sourire en ce premier mois de confinement.

 

| COMPOS’ DE L’ANNÉE | New !

 

Ils n’ont peut-être pas atterri dans le Top 10, mais ce n’est pas pour autant qu’ils n’ont pas produit de vraies perles dont on a du mal à se passer !

 

altamullan road - 2020

Altamullan Road

 

1 / Underwater, extrait de l’album éponyme d’ALTAMULLAN ROAD 

Une beauté sans pareille créée par deux Finlandaises partageant le même prénom et, à en croire cette première collaboration, leur affection pour les belles mélodies planantes. Johanna Kurkela est loin d’être inconnue au bataillon, puisqu’elle fait également partie du trio folk atmosphérique AURI (avec Tuomas Holopainen et Troy Donockley) et a déjà travaillé avec SONATA ARCTICA et NIGHTWISH. Underwater est probablement le titre le plus envoûtant de cet album, et parvient tout juste à détrôner le titre d’ouverture When It’s Time.

 

2 / Personal Shopper, extrait de l’album “The Future Bites” par Steven Wilson

Premier extrait de l’album qui aurait dû paraître en juin 2020, mais qui ne sortira finalement que le 29 janvier prochain. Loin de faire l’unanimité sur les réseaux sociaux, ce long titre chargé en sonorités pop synthétiques et à la limite de l’avant-gardisme a pourtant été une vraie bouffée d’air frais l’année passée… à condition d’aimer se dandiner et maîtriser le second degré. Et puis, qui oserait critiquer un titre sur lequel notre Steven est parvenu à avoir Sir Elton John lui-même ?!

 

3 / Black Hole, extrait de l’EP éponyme de DARK HORSE WHITE HORSE (à paraître en mars prochain)

Le grand retour de Marcela Bovio est marqué par la consécration du fameux projet metal dont elle nous avait parlé en 2019. Et pour l’épauler, la chanteuse fait équipe avec Jord Otto et Ruben Wijga, qui se sont tout deux fait connaître dans REVAMP, le groupe monté par Floor Jansen (NIGHTWISH).

Le premier titre à être révélé, Black Hole, démontre toute l’audace et la violence dont le trio est capable. Sa complexité poussera l’auditeur à multiplier les écoutes, en attendant la sortie prochaine de l’EP.

 

| LES GRANDS OUBLIÉS DE 2019 | New !

 

Ce n’est pas parce qu’on les a découverts après coup qu’ils ne méritent plus notre attention. Il n’est jamais trop tard !

 

schrodinger - ep

1 / SCHRODINGER (EP)

Six titres, tous différents, de la bossa nova au djent en passant par le hip hop et le hard core, et unis par leur caractère démentiel et éclectique : la fan de FAITH NO MORE, 6H33 et Devin Townsend que je suis ne pouvait être que ravie !

Sans compter que l’EP est bien joué et produit à la perfection, bref, du solide pour la toute première création des Niçois, qui sortent d’ailleurs du nouveau son en 2021.

 

 

 

 

klone - le grand voyage

2 / KLONE – Le Grand Voyage

Réellement découverts en première partie de LEPROUS en février 2020, KLONE a eu un impact considérable sur moi, notamment grâce aux sublimes compos’ de leur dernier album, atmosphérique et paisible du début à la fin.

“Le Grand Voyage” ne pouvait pas mieux porter son nom et arborer une pochette plus appropriée, car c’est bien de cela qu’il s’agit à son écoute : une envolée dans les cieux mettant plus en valeur que jamais la voix d’or de Yann Ligner.

 

 

 

Wilderun - Veil Of Imagination (cover)

3 / WILDERUN – Veil Of Imagination

Quelle beauté, et quelle épopée WILDERUN nous ont offerts en 2019 ! Certes, ce “Veil Of Imagination” prend un certain temps à décortiquer. Mais arrivé à l’excellent Far From Where Dreams Unfurl, l’appréhension que l’auditeur peut avoir face à ce bloc complexe s’envole, et on se prend alors à rêver de triomphes et à se laisser emporter par les orchestrations majestueuses et la voix narratrice et rassurante d’Evan Anderson Berry.

Un véritable monument de metal prog’ orchestral qui mériterait une résonance médiatique plus importante.

 

 

 

 

 

| CE QU’IL ME TARDE EN 2021 |

 

Affiche du Hellfest 2021

1 / Hellfest 2021

Comment dire… Le manque de festivals commence à gratter !! Et le Hellfest aura de quoi nous ravir, avec entre autres, FAITH NO MORE, ME AND THAT MAN, 3TEETH, WARDRUNA, SYSTEM OF A DOWN… Tous les metalleux croisent les doigts.

 

2 / Metaldays 2021

Parce qu’une partie de l’équipe avait la ferme intention de s’y rendre en 2020, que ce soit pour l’affiche, la découverte du pays, ou encore la baignade dans la rivière !

 

3 / La reprise et le maintien de tous les concerts et festivals programmés, PLEASE !

 

_____________________

Restez connectés pour le reste de nos Top 2020 !

You may also like
Schrodinger - in a cell
[SCHRODINGER] Nouveau clip !
Envy - The Fallen Crimson(cover)
Récap’ 2020 / Par Baptiste
Epica - 2020
EPICA – Simone Simons, 06/01/2021
acdc - power up
Récap’ 2020 / Par Olivier No Limit

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.