Home > TOP DE LA RÉDACTION > Récap’ 2020 / Par Olivier No Limit

 

Vous en conviendrez : en 2020, la musique aura été d’un grand secours pour la planète entière. Si nous avons tous été privé dès le premier trimestre de nos concerts et festivals, dont les affiches se sont très vite vues affublées d’un énorme « ANNULÉ » ou « REPORTÉ », nous avons quand même bénéficié du réconfort de nos sons favoris et fait de belles découvertes, à défaut de vibrer au rythme du spectacle vivant.

Ainsi, la pandémie ne nous aura pas enlevé tous les privilèges. Bon nombre de nos musiciens ont continué à produire autant, si ce n’est plus, lors de cette année dite « blanche ». Eh oui : qui dit : « pas de tournée », dit : « temps libéré pour écrire, composer et, potentiellement, enregistrer de nouvelles compos’ ». Comme on dit, il faut voir le bon côté des choses…

 

napalm death - Brutal Assault 2019

Napalm Death au Brutal Assault en 2019 (photo : Radek Holeš)

 

C’est donc avec une gratitude et un plaisir encore plus grands que la rédaction de METAL FRANCE vous partage ses Récap’ 2020 (par ailleurs enrichis de toutes nouvelles catégories !) avec, bien entendu, l’espoir que 2021 nous rende nos précieux événements.

En attendant, nous tenions à souhaiter tout le courage du monde aux acteurs de l’événementiel, aux organisateurs, techniciens, musiciens, ingénieurs du son, promoteurs, propriétaires de salles, photographes et tous ceux œuvrant sans relâche pour nous offrir des spectacles et festivals toujours plus réjouissants : ça ne changera rien, mais vous pouvez être sûrs que notre admiration pour vous n’en est que plus grande et qu’on sera au rendez-vous à votre retour pour glorifier votre travail. Vous nous êtes ESSENTIELS.

Place maintenant au Top d’Olivier… Merci à vous qui nous lisez !

 

| MEILLEURES SORTIES |

 

Weight-Of-The-False-par hatebredd

10 / HATEBREED – Weight Of The False Self (metalcore)

Du bon vieux hardcore mâtiné de metal.

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

 

blue oyster cult - the symbol remains

9 / BLUE ÖYSTER CULT – The Symbol Remains (rock / hard rock)

Un retour en force de ce groupe mythique !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Seether - Si Vis Pacem, Para Bellum

8 / SEETHER – Si Vis Pacem, Para Bellum (rock alternatif)

Parfois influencé par NIRVANA…

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

 

à feu et à sang par tagada jones

7 / TAGADA JONES – À Feu Et À Sang (punk rock)

Toujours insoumis et toujours à fond la caisse !

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

 

napalm death - throes of joy in the jaws of defeatism

6 / NAPALM DEATH – Throes Of Joy In The Jaws Of Defeatism (grindcore)

Malgré certains avis négatifs, je trouve que cet album montre, une fois de plus, le talent de ce groupe…

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

outlaws par rose tattoo

5 / ROSE TATTOO – Outlaws (rock’n’roll)

En fait ce n’est pas un nouvel album, mais le réenregistrement de leur premier méfait éponyme. Et, chose rare dans ce genre de démarche, une vraie réussite !

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

Pochette de Raven - Metal City

4 / RAVEN – Metal City (heavy metal)

Un CD qui fait dire que RAVEN est toujours bel et bien là et qu’il a encore des choses à dire, via une énergie qui vous éclate les gencives. Bravo, et merci les gars !

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

genaration antichrist par onslaught

3 / ONSLAUGHT – Generation Antichrist (thrash)

L’année fut thrash avec une foule de bons albums, mais là, les anglais d’ONSLAUGHT ont fait très fort !

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

acdc - power up

2 / AC/DC – Power up (hard rock)

Grand fan d’AC/DC à l’époque de Bon Scott, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas autant aimé un de leurs albums. Au début un peu sceptique, je n’arrête pas de me l’écouter en boucle. Il y a un truc dans cette galette…Peut être l’âme de Malcolm

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

benediction - scriptures

1 / BENEDICTION – Scriptures (death metal / thrash)

La bombe de l’année ! Du death old school mâtiné de thrash. Simple, efficace, imparable !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

| MENTION HONORABLE |

 

six feet under - nightmares of the decomposed

SIX FEET UNDERNightmares Of The Decomposed (death metal)

Décrié par la critique à cause du chant de Barnes complètement anémié ; c’est dommage, car musicalement parlant, il est bon.

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

 

 

| MEILLEUR VISUEL | New !

 

Ghøstkid par Ghøstkid

 

GHØSTKIDGhostkid (metalcore)

J’adore cette pochette : simple, carnassière, metal !

Lire notre chronique

 

 

| COMPO’ DE L’ANNÉE | New !

 

Ils n’ont peut-être pas atterri dans le Top 10, mais ce n’est pas pour autant qu’ils n’ont pas produit de vraies perles dont on a du mal à se passer !

 

 

summoning the putrid - iron flesh

Demonic Enn, extrait de “Summoning the Putrid” par IRON FLESH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Restez connectés pour le reste de nos Top 2020 !

You may also like
summoning the putrid - iron flesh
IRON Flesh- Summoning the Putrid
Envy - The Fallen Crimson(cover)
Récap’ 2020 / Par Baptiste
toehider - i like it
Récap’ 2020 / Par Lucinda
AC/DC- Power Up

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.