Home > TOP DE LA RÉDACTION > Récap’ 2020 / Par Stef

Vous en conviendrez : en 2020, la musique aura été d’un grand secours pour la planète entière. Si nous avons tous été privé dès le premier trimestre de nos concerts et festivals, dont les affiches se sont très vite vues affublées d’un énorme « ANNULÉ » ou « REPORTÉ », nous avons quand même bénéficié du réconfort de nos sons favoris et faire de belles découvertes, à défaut de vibrer au rythme du spectacle vivant.

Ainsi, la pandémie ne nous aura pas enlevé tous les privilèges. Bon nombre de nos musiciens ont continué à produire autant, si ce n’est plus, lors de cette année dite « blanche ». Eh oui : qui dit : « pas de tournée », dit : « temps libéré pour écrire, composer et, potentiellement, enregistrer de nouvelles compos’ » ! Comme on dit, il faut voir le bon côté des choses…

 

Brutal Assault 2019 (photo de Radek Holeš)

 

C’est donc avec une gratitude et un plaisir encore plus grands que la rédaction de METAL FRANCE vous partage ses Récap’ 2020 (par ailleurs enrichis de toutes nouvelles catégories !) avec, bien entendu, l’espoir que 2021 nous rende nos précieux événements.

En attendant, nous tenions à souhaiter tout le courage du monde aux acteurs de l’événementiel, aux organisateurs, techniciens, musiciens, ingénieurs du son, promoteurs, propriétaires de salles, photographes et tous ceux œuvrant sans relâche pour nous offrir des spectacles et festivals toujours plus réjouissants : ça ne changera rien, mais vous pouvez être sûrs que notre admiration pour vous n’en est que plus grande et qu’on sera au rendez-vous à votre retour pour glorifier votre travail.

Vous nous êtes ESSENTIELS.

Place maintenant au Top de Stef… Merci à vous qui nous lisez !

 

| MEILLEURES SORTIES |

 

The Moon And The Nightspirit - Aether10 / THE MOON AND THE NIGHTSPIRIT – Aether (folk / world)

 

Pas de metal pour débuter ce top (quoiqu’on flirte parfois avec sur quelques brefs passages) mais du folk/world de grande classe avec moult instruments traditionnels. Le duo hongrois se renouvelle davantage avec cet album en multipliant les sonorités. THE MOON AND THE NIGHTSPIRIT ne déçoit jamais et nous le prouve une fois de plus en nous emportant dans son univers féérique pour un bien beau voyage.

Deftones - Ohms 09/ DEFTONES – Ohms (metal alternatif)

 

Parce que l’un des rares groupes de cette scène que j’écoute toujours (même si pas autant qu’avant) et qu’ils continuent leur progression et font évoluer leur musique au fil des albums. “Ohms” voit les DEFTONES revenir en grande forme. Le retour de Terry Date aux manettes n’y est sans doute pas complétement étranger tant on retrouve le son qui a marqué les débuts de la formation. Certains morceaux n’auraient d’ailleurs pas dénoté sur “White Pony” ou sur l’album éponyme par exemple. Le groupe a beau regarder dans le rétro, il continue d’avancer et propose un album qui regorge de surprise pour mieux nous happer. Un très bon cru.

Tombs - Under Sullen Skies08 / TOMBS – Under Sullen Skies (black / post-metal)

 

Les américain ont été productifs cette année avec d’abord l’EP “Monarchy Of Shadows” sorti en février et cet album mi-novembre. Une bonne base de black, un peu de doom et de death et quelques autres éléments pour un album de haute volée. Malgré la diversité d’influences, l’ensemble se tient parfaitement et varie suffisamment pour que l’on y reste accroché durant l’heure que dure cet album. Du tout bon !!

A.A. Williams - Forever Blue

07 / A.A. WILLIAMS – Forever Blue (post rock)

 

Un peu de douceur dans ce monde de brut. Un premier album qui confirme tout le bien qu’on pouvait en penser suite à un EP réussi et des lives marquants, notamment en ouverture de CULT OF LUNA. Des morceaux qui toucheront votre corde sensible.

Ulthar - Providence

06 / ULTHAR – Providence (black / death metal)

 

Du black/death qui va vous plonger en pleine folie lovecraftienne. Sachant être tout autant technique que mélodique, les américains manient les changements de tempos à la perfection en alternant ambiances malsaines et déflagrations fulgurantes aux grés de riffs ravageurs. Du tout bon !!

Oceans Of Slumber - Oceans Of Slumber

05 / OCEANS OF SLUMBER – Oceans Of Slumber (metal progressif)

 

Les américains tracent leur chemin dans l’univers du metal prog avec une tendance à souvent trouver un contre-point vers des contrés plus extrêmes. Les multiples influences se mélangent à la perfection et montrent un groupe à l’évolution grandissante qui laisse ici une plus grande place à l’émotion et aux atmosphères.

the ocean - Phanerozoic II: Mesozoic | Cenozoic

04 / THE OCEAN – Phanerozoic II – Mesozoic | Cenozoic (metal progressif / atmosphérique / sludge)

 

Les allemands poursuivent leur traversée des ères géologiques avec la seconde partie dédiée à l’ère Phanerozoic. Capable de lorgner autant vers le black que le doom ou le heavy, voire même vers la pop, le groupe propose un voyage riche en rebondissement et qui ne lasse jamais son auditeur.

Enslaved - Utgard

03 / ENSLAVED – Utgard (metal progressif / viking / black)

 

En réussissant le pari de se renouveler tout en synthétisant sa musique, ENSLAVED continue à aller de l’avant et signe là l’un de ses albums les plus immédiats.

Lire notre chronique de “Utgard”

Draconian - Under A Godless Veill

02 / DRACONIAN – Under A Godless Veil (metal gothic / doom)

 

De plus en plus d’attente entre chaque album mais vu la qualité de ce dernier, il faut bien admettre que ça vaut le coup. Le gothic/doom de DRACONIAN fait une fois de plus mouche dès les premières notes avec le sublime Sorrow Of Sophia et ne nous lâche plus jusqu’à la fin. Le tournant du changement de chanteuse était déjà très convaincant sur le magnifique “Sovran” et est parfaitement confirmé ici. Des compositions et une voix envoutante. Excellent.

Oranssi Pazuzu - Mestarin Kynsi

01 / ORANSSI PAZUZU – Mestarin Kynsi (black metal psychédélique)

 

Toujours compliqué d’établir un classement alors en premier, voici un album qui va vous retourner le cerveau. ORANSSI PAZUZU pousse encore plus loin son metal prog psychédélique/cosmique aux relents et vociférations black et nous propose un trip complétement halluciné. Un album insaisissable et déroutant comme le groupe en a le secret. On y revient sans cesse pour en saisir les multiples aspects et/ou tout simplement pour s’immerger une nouvelle fois dans cet univers étrange.

| MENTION HONORABLE |

 

Wayfarer - A Romance With Violence WAYFARER – A Romance With Violence (black/folk metal atmosphérique)

 

Intitulé de catégorie un peu trompeur pour ce choix car ce qui manque surtout à cet album, c’est sans doute un plus grand nombre d’écoute de ma part. Pour autant, leur black/folk metal du far-west fonctionne parfaitement. Quelques notes d’un piano sans doute posé dans un saloon miteux en guise d’introduction et nous voilà transporté dans le grand-ouest américain. Une touche d’originalité qui apporte un vent de fraicheur (ou de poussière donc) dans la scène actuelle du black/folk atmosphérique.

| MEILLEUR VISUEL | New !

 

Ulcerate - Stare Into Death And Be Still

ULCERATE – Stare Into Death And Be Still (death metal technique/chaotique)

Pochette créée par Jamie Saint Merat (batteur et membre fondateur du groupe)

Parce que ce visuel illustre bien le propos et l’idée de finir par se fondre dans le néant. Il représente également une certaine continuité voire un aboutissement des visuels des précédents albums. D’ailleurs, il permet également d’illustrer le seul clip du groupe à ce jour pour le morceau Dissolved Orders. Clip réalisé par Dehn Sora.
Et puis ça me permet de placer cet album qui aurai mérité d’être dans le top 10 (mais il faut bien faire des choix). On y retrouve un ULCERATE plus posé et mélodique tout en conservant ses atours chaotiques. Pas facile d’accès, un certain nombre d’écoute est nécessaire pour le digérer mais ça reste une des grandes sorties de l’année qui vaut largement le détour!!

 

| ÉVÉNEMENTS DE L’ANNÉE |

RÉELS OU VIRTUELS…!

 

Cette catégorie, auparavant consacrée aux concerts, inclut cette année les nombreux “live streams” de 2020, afin de pallier l’absence quasi-totale de spectacles vivants.

 

hellfest 2020 from home

 

01 / DIR EN GREY, Elysée Montmartre, Paris, 08/02/2020

On oublie le DJ en première partie (même si en ressortant quelques classiques du metal, ça fait forcément mouche par moment) et on garde en tête cette prestation des japonais qui ont joué l’intégralité de leur dernier album “The Insulated World”. Loin de faire l’unanimité, ce dernier est cependant taillé pour le live. On regretta quand même que seul une poignée d’autres titres aient été joués. Côté show, que ce soit les lumières ou l’écran en fond de scène, la scénographie est parfaitement en place et le groupe assure une prestation des plus énergique avec un Kyô toujours très théâtrale et captant toute l’attention. Peu de temps mort et un très bon moment.

02 / NAPALM DEATH, La Machine du Moulin Rouge, Paris, 03/03/2020

Et pour le coup, ne pas oublier les premières parties. Dommage pour BAT que je n’ai pas vu (inconvénient des affiches à rallonge) mais que ce soit ROTTEN SOUND, MISERY INDEX ou EYEHATEGOD, tous ont assurés un bon show pour cette affiche propice à la destruction de cervicales. NAPALM DEATH, jamais décevant, a une fois de plus assuré avec cette dose de bonne humeur communicative et ces mandales jouissives issues d’une grande partie de leur discographie.

03 / HELLFEST – Hellfest From Home

Pour avoir assuré un live avec STINKY (bonne découverte au passage), ULTRA VOMIT et REGARDE LES HOMMES TOMBER puis avoir fait une programmation/rétrospective étalée sur toute la durée du festival.

04 / MEPHORASH – Covid-19 Live Performance

Un concert que le groupe a tenu à faire en pleine nature et ce malgré les conditions climatiques. En tout cas, c’est raccord avec le clip de Sanguinem et permet de renforcer l’ambiance mystique développé par les suédois.

05 / SEPULTURA, SepulQuarta

Un rendez-vous hebdomadaire que le groupe a proposé sur sa chaîne youtube durant huit mois, aussi bien pour répondre aux questions de fans que pour discuter avec d’autres artistes (plus d’une cinquantaine d’invités au total). Cela a donné lieu à de multiples collaborations musicales avec des membres de MEGADETH, DEATH ANGEL, JINJER, TRIVIUM, DANKO JONES etc. et nous pourrons d’ailleurs retrouver ça dans un album à venir.

 

| COMPOS’ DE L’ANNÉE | New !

 

Ils n’ont peut-être pas atterri dans le Top 10, mais ce n’est pas pour autant qu’ils n’ont pas produit de vraies perles dont on a du mal à se passer !

 

My Dying Bride - Macabre Cabaret

1 / Macabre Cabaret, extrait de l’EP du même nom de  MY DYING BRIDE

Dool - Summerland

2 / God Particle, extrait de l’album “Summerland” du groupe DOOL

Insect Ark - The Vanishing

3 / Philae, extrait de l’album “The Vanishnig” d’INSECT ARK

 

| LES GRANDS OUBLIÉS DE 2019 | New !

 

Ce n’est pas parce qu’on les a découverts après coup qu’ils ne méritent plus notre attention. Il n’est jamais trop tard !

 

Witch Vomit - Buried Deep In A Bottomless Grave

 WITCH VOMIT – Buried Deep In A Bottomless Grave (death metal)

 

Alors oui, ces américains ne réinventent pas la recette du death et font leur tambouille en piochant allégrement dans les vieux grimoires de la scène. Et donc ? En vingt-sept minutes et quelques, ils regurgitent sept morceaux qui raviront les amateurs d’old-school. Immédiat et sans prise de tête, un plaisir simple.

 

| CE QU’IL ME TARDE EN 2021 |

 

1 / La reprise des concerts, ça sera déjà bien.

2 / Au niveau des sorties, il risque d’y en avoir un paquet, mais des dernières annonces, j’ai retenu ça :

ASPHYX – Necroceros

EMPYRIUM – Über Den Sternen

EPICA – Omega

MOONSPELL – Hermitage

THERION – Leviathan

Avec les nouveaux albums de : ATOMA, DARKHER, GRAVITY

Mais au final, j’attends surtout de faire encore plein de bonnes découvertes.

 

_____________________

 

Merci à vous de nous suivre avec fidélité ! Restez connectés…

You may also like
Affiche du concert de Oranssi Pazuzu au CCO
[ORANSSI PAZUZU] Report de la tournée européenne
omega infinity - solar spectre
Récap’ 2020 / Par Adel
decameron par techno thriller
TECHNO THRILLER- “Decameron”
propaganda par war agenda
WAR AGENDA- Propaganda

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.