Home > Chronique > SANCTUARY- Resilience
resilience du groupe sanctuary

NOTE : 3.5:5

« Resilience » du groupe Parisien SANCTUARY. Originaire de la région parisienne, influencé par de grands noms du black et du death (ANOREXIA NERVOSADIMMU BORGIR), ce groupe défini sa musique comme étant du black symphonique. Ayant dans sa besace un EP et un album nommé « Le choix du mal », je trouve, personnellement, que le style de ce groupe possède sa propre griffe. Ici pas de growl fielleux typique du genre, mais plutôt un entre deux, entre metal mort et metal noir. Les titres durent longtemps, tout en arabesques mélodieuses marquantes et souvent prenantes (At the gates of demenia) ; solos de guitare d’un assez haut niveau sur quelques titres, mixages aux « petits oignons » qui laissent ronronner une basse qui tricote parfois pas loin du prog, impression renforcée quand le piano s’exprime.

 

 

 Effectivement, l’instrument à touche est ici roi ; bien sûr, on y trouve des nappes de clavier sympho, discrètes, mais présentes qui soutiennent leur musique tout du long en y apportant une profondeur et un relief aux contours glacés. Mais quand le piano s’exprime, parfois accompagné d’une guitare acoustique cela donne presque’ une coloration jazzy comme pour From the depths. Du coup, les moments instrumentaux possèdent une classe certaine, drivant quelque chose d’intime et de presque classique. C’est là, le « petit truc en plus », qui outre le chant, fait de cette formation un groupe assez original en fait. 

 

 

Il est vrai que lorsqu’on a compris leur démarche, on peut regretter que la formule soit toujours un peu la même, d’où parfois un petit sentiment de longueur, mais, au bout de quelques écoutes, c’est si bien fait que l’on se prend au jeu. Il y a des titres accrocheurs comme Ghosts, des instants où leur musique est à la fois inquiétante et assez majestueuse (Rise of the unpossessed self). Ils aiment également jouer sur les contrastes à grands coups de riffs hachés et de ces passages acoustique/piano dont j’ai parlé plus haut (From the depths). Et puis, il y a le mordant de la rythmique, et ce, growl que je trouve assez particulier. Au final, si je devais qualifier d’un seul adjectif leur musique : classe !

 

  TRACKLIST :

 1; At the gates of dementia

 2. Mental battlefield

 3. Ghosts

  4. Rise of the unpossessed self

   5. From the depths

 6. I, the resilient

 7. Where the man shines

You may also like
Affiche de la tournée annulée de 2021 du groupe Sons of Appolo
Annulation du concert de SONS OF APOLLO !
Affiche de Wardruna en concert à Lyon
[WARDRUNA] Report de la tournée française
summoning the putrid - iron flesh
IRON Flesh- Summoning the Putrid
Oranssi Pazuzu - Mestarin Kynsi
Récap’ 2020 / Par Stef

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.