Home > Chronique > SHRAPNEL- Palace for the insane

SHRAPNEL- Palace for the insane

palace for the insane par shrapnel

NOTE : 4/5

Et les revoilà à quatre, avec derrière le micro, Aarran Jacky Tucker qui assure à la fois le poste de pousseur de gosier et de bassiste, car exit Joe Hadley au chant et Cai Beschorner à la quatre cordes. Retour du batteur d’origine, Chris Williams et toujours fidèles au poste, la paire de guitaristes originelle, Nathan Sadd et Chris Martin. De qui je parle ? Du groupe de thrash Anglais, SHRAPNEL et de son troisième bébé qui frappe fort dans le mur du son « Palace for the insane ». Décidément, avec le prochain ONSLAUGHT, qui sort début août, on peut dire que la perfide Albion s’annonce comme un nouveau territoire thrash avec lequel il faut compter. 

 

 

Alors bien sûr, on est en plein old school, oscillant entre US et Allemagne, EXODUS, DESTRUCTION même combat, mais également pouvant se ranger au même niveau que WARBRINGER ou HAVOK. Qui plus est, pour cet album cohérent et hargneux, ils se sont lâchés pour nous offrir en pâture un thrash qui sort un peu des sentiers battus, de par sa diversité. Il y a des titres au refrain qui fait mouche de suite (Might Of Cygnus), mais également ce Salt The Earth balancé sur un rythme lent, armé d’une rythmique heavy. Et puis arrivent des compositions telles que ce Vultures Circle au beat mécanique où ce Cannibal, à la structure hachée. 

 

 

Et là, les riffs ont quelque chose de presque dissonant, pas loin d’un certain mathcore ou d’un prog glacé. En fait, les articulations musicales, et le riffing, se montrent tout au long de cet album, particulièrement véloces et intelligents. Ils se servent, en forme de clins d’œil, de sonorités, d’accords, pas toujours usités dans ce genre de musique, et c’est là une de leur force. Même quand déboulent des brûlots hargneux comme Bury Me Alive, Turn Off The Lights, Infernal Choir, ces derniers sont accompagnés de plans de guitare chiadés. 

 

 

Et quand des riffs plus simples et répétitifs prennent vie sur un passage de The Mace, ce n’est que du bonheur. Après, les derniers titres (Violent Now, Forever, Future Sight, Palace For The Insane) sont plus simples dans leur nomenclature, plus classiques diront nous, mais ce petit virage de dernière instance passe comme une lettre à la poste. Ajoutez à cela un chant fielleux et agressif, une section rythmique boostée à la testostérone, une volonté de ne jamais être linéaire (sauf pour les tout derniers titres) et vous aurez une petite idée de cet album qui place la barre assez haute.

 TRACKLIST :

01. Might of Cygnus
02. Salt the Earth
03. Vultures Circle
04. Cannibal
05. Begin Again
06. Bury Me Alive
07. Turn Off the Lights
08. Infernal Choir
09. The Mace
10. Violent Now, Forever
11. Future Sight
12. Palace for the Insane

You may also like
Gojira - Another World
[GOJIRA] sort un nouveau clip
Anna Von Hausswolff - All Thoughts Fly
[ANNA VON HAUSSWOLFF] Nouveau clip
system failure par divine side
DIVINE SIDE- System Failure
heat wave du groupe thundermother
THUNDERMOTHER- Heat Wave

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.