Home > Chronique > SODOM- Genesis XIX
gensis XIX par sodom

NOTE : 4/5

D’une efficacité redoutable ! Je voulais vous parler du nouveau SODOM, « Genesis XIX ». Tom Angelripper ayant viré le guitariste Bernemann et le batteur Makka, s’est adjoint les services de trois nouveaux musiciens. Trois, allez-vous me dire ? Et bien, oui, SODOM comprend maintenant deux six cordes. On y assiste au retour d’un très vieux comparse, en la personne de Franck Blackfire (KREATOR), ainsi que Toni Merkel à la batterie et le deuxième guitariste Yorck Segatz. Ceci étant dit, il n’y a pas photo, cet album est bon.

 

 

D’abord, il y a des titres comme Sodom & Gomorrah ou bien Euthanasia dont je me suis repassé un milliard de fois (ou presque), le plan de guitare de la deuxième partie. Ensuite, c’est boosté en diable, souvent à coup de tempos rapides, rehaussés de parties en double grosse caisse qui donne l’effet d’une charge de cavalerie. Et même quand elle se la joue medium, comme pour Nicht Mehr Mein Land, la batterie trépigne sur place. Après les refrains sont accrocheurs même quand Tom hurle sa rage (Occult Perpetrator), et puis on trouve de petites touches d’ombre par ci par, à commencer par Nicht Mehr Mein Land, dont la fin rappelle SLAYER, touches qui ajoutent un plus.

 

 

En parlant du groupe Californien, on peut penser à eux dans ce qui se dégage de Dehumanized. Et cerise sur le gâteau, il y a trois longs morceaux, menés tambour battant, tel ce Genesis XIX ponctué d’instants heavy, ou bien ce Nicht Mehr Mein Land dont je vous ai parlé plus haut, qui appelle carrément au headbangging. Au-dessus de tout cela, règne la voix de Tom, passée au papier de verre, mais également de chouettes solos (Glock ‘n’Roll), des musiciens boostés à l’énergie et des compositions, comme Indoctrination, portées, je trouve, par un feeling punk rock. Et tout finit avec Friendly Fire qui clôt l’album sur des rails chauffées à blanc. Alors, pas original pour un sou, mais… d’une efficacité redoutable. Cela sort le 27 novembre !

 

 TRACKLIST :

01. Blind Superstition
02. Sodom & Gomorrah
03. Euthanasia
04. Genesis XIX
05. Nicht mehr mein Land
06. Glock N’ Roll
07. The Harponeer
08. Dehumanized
09. Occult Perpetrator
10. Waldo & Pigpen
11. Indoctrination
12. Friendly Fire

You may also like
amgelus apatrida par ANGELUS APATRIDA
ANGELUS APATRIDA- Angelus Apatrida
Oranssi Pazuzu - Mestarin Kynsi
Récap’ 2020 / Par Stef
omega infinity - solar spectre
Récap’ 2020 / Par Adel
decameron par techno thriller
TECHNO THRILLER- “Decameron”

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.