Home > Interviews > THE LORD OF THE BLACK FORTRESS, 07/01/2020

THE LORD OF THE BLACK FORTRESS, 07/01/2020

Interview réalisée à Paris.

______________

 

Récemment sorti de sa citadelle, Le Lord débarque sur la scène musicale, avec son projet solo intitulé THE LORD OF THE BLACK FORTRESS. Une expérience humaine audacieuse qui nous confronte à une réalité dérangeante, enragée, saupoudrée d’humour noir et malsain, le tout ponctué sur une musique alliant rap, musique electro-psychédélique et metal ! Laissons-le nous guider pour nous présenter son album “La Citadelle de la Tourmente”.

 

Salut Lord, peux-tu nous parler de ce projet ? Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Ce projet symbolise la noirceur de l’humanité, sa face cachée, ce qui n’est pas dévoilé au grand jour !
Et pour le nom, le pseudo Le Lord, je l’ai propagé autour de moi et naturellement toutes les nouvelles personnes que j’ai rencontré m’ont appelé ainsi.
THE LORD OF THE BLACK FORTRESS” est parti d’une histoire avec un pote qu’on surnomme Le Capitaine, qu’il a un navire avec un équipage… une histoire de bourré (Rires !). Je m’en suis inspiré pour créer une légende comme quoi, j’ai ma forteresse des mille sévices, qu’il se passait plein de choses à l’intérieur.

 

Parle-nous un peu des thèmes abordés dans cet album. 

En bonne partie, c’est la perception que l’on a de nous-même et de l’autre, ainsi que notre fonctionnement. Je trouve que les gens ne sont pas très curieux de leur propre personne et n’apprennent pas à se connaître sans tomber dans les pseudo-sciences ou alors dans le cynisme. Avec le recul et mes expériences de vie, j’ai appris à entrevoir ce que l’on croit être la réalité et l’illusion qu’est la vie. Je remarque que c’est un sujet qui, par moment, est très désagréable pour les gens en général. De mon côté je l’ai fait pour des raisons personnelles, j’ai pas à recevoir de louanges, c’était avant tout une nécessité, même si par moment c’est un peu crado quand je l’aborde avec MC NAPSE, et je peux comprendre que les gens n’ont pas l’envie d’aller se triturer les méninges avec ces réflexions.

 

Parle-nous de tes choix de l’instru.

La musique psychédélique, j’adore, ça me fait m’évader et voyager, tandis que tout ce qui est terre-à-terre ça me fait chier. Ça dégage quelque chose de mystérieux et mystique et ça m’attire beaucoup. J’ai contacté NIBANA (Psytrance) qui s’est occupé de la moitié de l’album et m’a recommandé un pote à lui (Gibanez) qui m’a fait un truc aux petits oignons, merci à eux !

Il y a deux MCs sur ton album, sont-ils tes alter ego ? Pourquoi ce choix ?

J’ai commencé le projet avec MC BELPHEGOR pour aborder des sujets puérils et horribles puis au fil du temps, j’ai voulu parler de choses qui me tiennent plus à cœur comme la philosophie et la spiritualité, donc j’ai créé ce personnage qui est MC NAPSE.
J’aime bien allier les deux pour que ça puisse plaire aux différents profils de personnes. En gros MC BELPHEGOR, c’est le gamin un peu bourrin qui cherche à divertir alors que MC NAPSE est beaucoup plus posé et mature dans ses réflexions… un peu comme moi dans la vie de tous les jours !

 

Comment tu en es arrivé au rap ?

Pour tout te dire je détestais le rap avant, puis j’ai rencontré des gens qui eux en écoutait et j’ai détecté, dans cette musique, qu’il y avait de la technique dans les schémas de rimes et j’y ai trouvé un intérêt, c’est comme un enchaînement d’accords. Par ailleurs, beaucoup de gens qui en écoutent n’y prêtent pas attention, c’est dingue ! Enfin, c’est suite à ça que j’ai commencé à aimer le rap. Quand je me suis mis à en faire, ça remonte à un moment déjà, au début, c’était un délire avec un pote où lui faisait des instrus et moi je m’appliquais à écrire des textes hardcore sur Josef Fritzl

 

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Essentiellement des rappeurs américains de la scène hardcore east coast comme NECRO, ILL BILL ou JEDI MIND TRIX mais aussi des Canadiens comme PSYWARD ou LORD LHUS, … Bref des mecs qui font du rap assez technique, bien froid, qui sont influencés par leur environnement et par le climat social.

 

Est-ce que ton public est au courant que tu es à la fois The Lord Of The Black Fortress, MC Belphegor et MC Napse, ainsi que ton implication dans SCOLOPENDRA et GOHRGONE ?

Mon entourage est au courant de ça tandis que les personnes qui me connaissent uniquement par Internet pensent qu’on est une petite team.
J’ai même eu quelques commentaires comme ça : ” Bien joué les gars ! “, c’est ça qui est drôle, car je fais fonctionner différentes parties de mon esprit qui sont comme une équipe de Spartiate (Rires !).

Voilà bientôt trois mois que ton album est sorti, as-tu eu des retours ?

À l’heure actuelle, j’ai pas eu beaucoup de retours, mais j’attends qu’un ami me fasse des lyrics vidéos pour faire pas mal de promo avec les deux meilleures chansons de l’album. Parmi les gens qui ont écoutés l’album dans son intégralité, certains ont aimés et m’ont félicités pour mon travail, les autres, qui sont assez hermétiques, m’ont balancés des saloperies sans trop d’arguments mais je suis allé discuter avec eux pour en savoir un peu plus et ils se sont, parfois, rendu compte de leur bêtise et s’en sont excusés. D’un côté je m’y attendais avec un projet aussi chelou, j’ai pris un chemin difficile mais c’est justement intéressant d’avoir ce genre de critique, ça me permet de m’améliorer pour l’avenir !

 

En parlant d’avenir, qu’en est-il pour ce projet ?

J’envisage de sortir des formats bien plus court que celui-ci, car l’album j’ai mis des années à l’accoucher et puis je prends mon temps pour faire les choses, je fais les instrus, j’écris les textes, … c‘est un projet que j’ai en plus de mes groupes de metal qui me prennent énormément de temps, je peux pas non plus être trop gourmand, c’est un coup à tout abandonner.
Sinon je ferai peut-être une collaboration avec Gibanez qui fait des instrus très proche des miennes et je vais aussi améliorer mon flow pour qu’il soit un peu plus vivant… dans un truc froid !

 

Merci d’avoir consacré ton temps pour répondre à ces questions ! Un petit mot pour conclure l’interview ?

 
Ne vous prenez pas trop au sérieux, mais allez au bout des choses qui valent le coup !

 

Vous pouvez retrouvez l’intégralité de l’album “La Citadelle de la Tourmente” en téléchargement ici !

You may also like
Déluge - Ægo Templo
[DELUGE] 1er extrait du nouvel album
Draconian - Under A Godless Veill
[DRACONIAN] Nouvelle lyric video
pièce de huit du groupe black bart
BLACK BART- Pièce de huit
Deftones - Ohms
[DEFTONES] Nouvel extrait du prochain album

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.