Home > TOP DE LA REDAC' > Le Meilleur de la Décennie / Par Baptiste

Le Meilleur de la Décennie / Par Baptiste

La décennie touche à sa fin ! L’occasion pour nous médias et fans de musique de faire le point sur les pépites qui ont cajolé nos oreilles ces dix dernières années. Et on ne vous le cache pas : trancher entre tous ces albums fantastiques a été une torture pour l’équipe. Mais ce choix terrible devait être fait ! Voici donc la sélection ultime de la rédaction de Metal France pour la décennie 2010-2019…

 

Tool - Fear Inoculum (cover)

1 / TOOL – Fear Inoculum (2019)

Sur le gong, TOOL vient prendre la place qui est la sienne : la première.

Subjectivité totale pour un album sorti il y a seulement trois mois ? C’est totalement assumé, et peut-être sujet à regrets dans le futur… Qu’importe ! Quand le plaisir est aussi immense, la claque, si intense, difficile de faire autrement. Même sur la toute fin, les Américains auront marqué cette décennie avec cet album qui fera date.

Lire notre chronique

 

 

 

Earthside - A Dream In Static (cover)

2 / EARTHSIDE – A Dream In Static (2015)

Ce que la décennie a pondu de plus enthousiasmant en prog’ est un premier album. Album sorti en 2015 que j’ai découvert sur le tard, A Dream In Static est une petite merveille d’émotion et de composition, avec, en prime, des invités prestigieux qui pondent un boulot de dingue, à savoir Daniel Tompkins et, surtout, Bjorn Strid qui, dans un style inhabituel, peut décidément tout chanter !

 

 

 

 

 

August Burns Red - Found In Far Away Places (cover)

3 / AUGUST BURNS RED – Found In Far Away Places (2015)

Quand on est au sommet du metalcore mondial et qu’on sort son meilleur album, on trouve tout naturellement sa place dans le top de la décennie.

Au sommet de son art également, le groupe enchaîne les mélodies poignantes et les moments de bravoure, porté par la voix unique et si émotionnelle de Jake Luhrs.

 

 

 

 

 

Envy - Atheist's Cornea (cover)

4 / ENVY – Atheist’s Cornea (2015)

Beaucoup ont pu découvrir la puissance de leur musique cette année au Hellfest. L’un des meilleurs concerts du festival, d’après les chanceux qui ont pu y assister. Cette prestation scénique s’est sans aucun doute bien nourri de leur fabuleux album de 2015, une perle de screamo d’une beauté à pleurer.

 

 

 

 

 

 

leprous - bilateral

5 / LEPROUS – Bilateral (2011)

Avant de devenir un groupe d’electro au chant minaudeur (oui, je provoque !), LEPROUS était un fabuleux groupe de metal progressif doté d’un des meilleurs vocalistes du circuit. “Bilateral” frôlait le génie, et restera comme leur plus bel héritage.

 

 

 

 

 

 

Hangman's Chair - Banlieue Triste

6 / HANGMAN’S CHAIR – Banlieue Triste (2018)

Entre le “Magma” de GOJIRA ou le fabuleux “Shores Of The Abstract Line” de HYPNO5E, il y avait de sérieux prétendants français pour ce top. Mais j’ai une tendresse particulière pour ce petit bijou : noir, puissant, mélancolique, une merveille de doom/sludge à vous filer la chair de poule !

“Banlieue Triste” est autant là pour ses qualités intrinsèques que comme symbole d’une décennie que HANGMAN’S CHAIR aura survolé. Le meilleur groupe français en activité, c’est peut-être bien eux.

 

 

 

Architects - All Our Gods Have Abandonned Us (cover)

7 / ARCHITECTS – All Gods Have Abandonned Us (2016)

Si beaucoup préfèrent le ARCHITECTS plus rageur et complexe des débuts, le groupe est pourtant d’une émotion folle lorsqu’il évolue dans une dimension post-hardcore plus mesurée.

Il a fallu choisir entre celui-ci et “Lost Forever // Lost Together” (2014)… Finalement, les innombrables larmes que m’aura tiré ce « Gone With The Wind » auront fait pencher la balance vers cet album !

 

 

 

 

Intronaut - Valley Of Smoke (cover)

8 / INTRONAUT – Valley Of Smoke (2010)

On leur a longtemps prédit un avenir à la MASTODON ou BARONESS, dû à leur succès auprès de la critique. De la critique oui, du public… pas vraiment. Et pourtant, INTRONAUT a tout d’un grand, mixant avec intelligence post-hardcore, metal progressif, stoner et envolées jazzy. Le groupe aura par la suite sorti d’autres très bons albums, mais aucun n’aura tutoyé d’aussi près les sommets que “Valley Of Smoke”.

 

 

 

 

 

ANATHEMA-Weather Systems (cover)

9 / ANATHEMA – Weather Systems (2012)

Je n’ai jamais été fan du ANATHEMA des débuts. En revanche, leur virage progressif m’a enchanté et a trouvé son apogée en 2012 avec “Weather Systems”. « Beau » serait un adjectif aussi simple qu’idéal pour décrire cet album solaire que je ne me lasse pas d’écouter. Plus franchement metal, certes, mais les étiquettes ont-elles encore de l’importance quand on évolue à ce niveau ?

 

 

 

 

 

Allegaeon - Proponent For Sentience

10 / ALLEGAEON – Proponent For Sentience (2016)

A mi-chemin entre le death technique et le death mélodique, deux styles qui tournent parfois en rond, les surdoués d’ALLEGAEON ont été une vraie bouffée d’air frais durant cette décennie. Que des tueries ou presque à leur actif, et un monument avec ce “Proponent For Sentience”, parfait de bout en bout !

 

 

 

 

 

Restez branchés pour nos prochains top de la décennie…!

 

You may also like
Leprous - Heart Sound Metal Fest 2019
LEPROUS – Einar Solberg, 06/04/2019
Cult Of Luna - A Dawn To Fear
Récap’ 2019 / Par Stef
Destrage - The Chosen One (cover)
Récap’ 2019 / Par Baptiste
SEETHER isolate and medicate
Le Meilleur de la Décennie / Par Olivier

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.