Home > Chronique > TORMENT – The War They Feed

TORMENT – The War They Feed

the war they feed par torment

3.5/5

 

Fondé en 2002, TORMENT, groupe italien, fut dans un premier temps un groupe de reprises thrash (SLAYER, DESTRUCTION, etc.) Ils sortirent un premier album, « Suffocated Dreams », en 2008, suivi de “Scars Stay” l’année d’après. Il faut toutefois préciser que ce combo a subi un nombre incalculable de changements de line up... Du coup, il reste aujourd’hui sous forme de trio. Fabri, membre fondateur, auteur-compositeur, chanteur et guitariste du groupe, est le membre autour duquel ont gravité tout un tas de musiciens. Ainsi, à quoi peut-on s’attendre musicalement ?

 

 

Pas de doute, c’est du old school. La voix est légèrement “blackened” sur les bords, la section basse/batterie “tricote” plus qu’honorablement et porte le tout sans problème. Les riffs sont classiques et porteurs, et pourtant, pour une fois… Je peux dire que c’est original ! Effectivement, ici pas de refrains, voire de couplet : un peu comme un groupe de thrash crossover, Fabri enfile les plans de guitare, sauf qu’ici, on n’est pas hardcore sur les bords. En fait, chaque titre est composé d’une kyrielle de riffs qui se suivent et ne ressemblent pas, ou presque. C’est assez surprenant comme démarche. De plus, pas beaucoup de solos à part sur Greed. Et il y a même un instrumental (Alienation) ! 

 

 

Au contraire, de ses cousins du crossover, TORMENT n’aime pas les titres qui durent juste une petite poignée de secondes. Du coup, au départ, on se dit que c’est un groupe prog’, mais on est plutôt face à une démarche pas banale, fait rare dans le thrash old school . Appelez ça du patchwork thrash, ou du medley thrash En fait, il y autant de changements de personnel dans l’histoire de ce groupe que de riffs par morceaux ! Au final, si vous vous prêtez au jeu, cette mixture musicale fonctionne. Ajouté à cela, ce catalogue du riffing a une propension à changer de tempos et à parfois vous envoyer une bonne dose de rage. Totalement atypique et underground, et en plus s’est bien mixé. Tout est dit !

Sortie le 27 novembre.

 

    TRACKLIST

1. Power Abuse

2.  Nothing To Tell

3.  Paralysis

4. The War They Feed

5. The Tunnel

6.  Explode

7. Greed

8. Alienation

9. Survival

You may also like
amgelus apatrida par ANGELUS APATRIDA
ANGELUS APATRIDA- Angelus Apatrida
propaganda par war agenda
WAR AGENDA- Propaganda
2020 par cro-mags
CRO-MAGS- 2020
let it burn par rockin' engine
ROCKIN’ ENGINE- the wretched and the damned »

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.